L’Algérie achète plus de 600 000 tonnes de blé

L’Algérie achète plus de 600 000 tonnes de blé

L’office algérien interprofessionnel des céréales OAIC a acheté finalement plus de 600 000 tonnes de la farine de blé dans le cadre d’un appel d’offres mondial d’une valeur nominale de 50 000 tonnes clôturé hier mercredi.

Selon les estimations des traders européens, l’OACI a acheté l’équivalent de 660 000 tonnes de blé, mais, plus de détails sur cette quantité sera sue dans les prochaines heures, affirment l’agence Reuters qui reprend des intermédiaires du marché.

Le prix d’achat de cette quantité est estimé quant à lui à 226 dollars voire 227 dollars la tonne, y compris les frais d’expédition. Un prix qui est moins cher de 10 dollars par rapport aux tendances du marché. L’Algérie ne divulgue pas les résultats de ses offres et les rapports d’achat sont basés sur des estimations commerciales.

Le blé est requis pour l’expédition en deux périodes des principaux fournisseurs, du 1er mai au 15 mai et du 16 mai au 31 mai. Si l’origine vient d’Amérique du Sud, l’expédition aura lieu entre le 1er et le 15 avril et les 16 et 30 avril.

Dans le dernier appel d’offres, publié le 11 février, l’OAIC a acheté environ 660 000 tonnes de farine de blé à un prix compris entre 237,50 dollars et 237,75 dollars la tonne, fret compris.

Avec ce genre de commandes, l’Algérie reste l’un des plus importants acheteurs de blé de l’Union européenne, notamment de la France. Plusieurs autres fournisseurs à l’instar de la Russie tentent bien que mal d’avoir quelques part de marché qui est estimé à près de 6 millions de tonnes de par an.

MDI School