AccueilEntreprises-ManagementL'usine Danone de Blida fermée

L’usine Danone de Blida fermée

- Advertisement -

La direction de commerce de la wilaya de Blida a décidé de fermer l’usine de produits laitiers et dérivés « Danone » implantée dans la zone industrielle Mustapha Benboulaid à Blida, et ce, après la confirmation de l’utilisation des matières premières périmées, rapportent  mardi différents médias.

Le directeur du commerce de la wilaya de Blida, Djamal Abbad, a déclaré que la décision de fermeture est intervenue après la confirmation de l’utilisation des parfums périmés goûts biscuit, chocolat et fraise dans la production de yaourts et le non respect de l’hygiène par l’usine de Danone.

The graduate Fair

Les services concernés ont découvert ces dépassements après une inspection surprise de l’usine, menée par les agents de contrôle de la direction du commerce de la wilaya.

Djamel Abbad a précisé que les yaourts produits par l’usine Danone de Blida et mis sur le marché depuis le 15 janvier 2020 seront retirés pour garantir la santé des citoyens. Une plainte a été déposée contre l’usine Danone de Blida.

Pour rappel, le ministre du commerce Kamel Rezig a annoncé lundi que deux grandes laiteries à Béjaïa et Blida ont été prises en flagrant délit d’utilisation de matières premières périmées.

« Un grand merci aux directions du commerce de Blida et de Béjaïa qui ont découvert que deux grandes sociétés activant dans la filière des produits dérivés du lait, utilisaient des matières périmées, ce qui menace la santé des citoyens », a écrit le ministre du commerce sur sa page Facebook.

« Des plaintes ont été déposées au niveau de la justice contre ces deux sociétés », a précisé Rezig qui n’a pas cité leurs noms.

Cette fermeture intervient quelques jours après l’annonce du ministre du commerce Kamel Rezig que le projet de la société saoudienne spécialisée dans la production de lait et dérivés Almarai sera relancé en Algérie.

L’annonce de la relance prochaine de ce projet a suscité la colère des internautes Algériens sur les réseaux sociaux, notamment, en raison de la présumée faillite d’Almarai dont les bénéfices ont baissé de près de 10% en 2019 par rapport à 2018.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine