Alger : Une vingtaine de manifestants arrêtés, khalti Baya violentée

Hirak/Détenus : HRW dénonce une « répression généralisée »

Au moins une vingtaine de manifestants ont été arrêtés samedi à Alger par la police. Khalti Baya, la manifestante assidue du mouvement populaire « Hirak » et malade, a été violentée, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« Plusieurs arrestations dont Zaki Ouhadi et une vingtaine d’autres. Violence contre Khalti Baya », écrit le CNLD sur sa page Facebook.

Au lendemain des marches du 54e vendredi à travers tout le pays, des manifestations se déroulent aujourd’hui à travers plusieurs régions. A Alger, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Sétif, Chlef, Constantine… Des manifestants sont sortis marcher dans ce qu’ils appellent le « Hirak de samedi », pour maintenir ainsi la pression du mouvement populaire sur le pouvoir et exiger la libération des détenus d’opinion et le départ du système.

Marche de samedi à Alger 

Marche de samedi à Chlef 

Marche de samedi à Kherrata (Béjaïa)

Marche de samedi à Béjaïa 

Marche ce samedi à Sétif 

Colloque MDI