Algérie/France : Baisse du trafic aérien et hausse des prix des billets

Algérie/France : Baisse du trafic aérien et hausse des prix des billets

Le trafic aérien entre les aéroports français et algériens a enregistré une nouvelle baisse en janvier, selon les statistiques de l’indice « Tendanciel », l’indicateur mensuel du trafic aérien commercial établi par la Direction française du transport aérien.

Malgré un marché international dynamique (+3,5%) et un marché interne français en hausse (+3,6%), le trafic aérien entre la France et l’Algérie a baissé de 6,1 % en janvier 2020, alors que le trafic aérien entre la Tunisie et la France a atteint une hausse de 0,9% et un taux de 8,5% avec la destination marocaine. Le trafic aérien entre les deux pays a connu une baisse significative de plus de 15% pour le mois de décembre 2019.

Le nombre cumulé de passagers comptabilisés depuis le début de l’année 2019 entre l’Algérie et la France est de 4,4 millions, enregistrant une baisse de 4,5% par rapport à l’année 2018.

L’indicateur du trafic aérien n’explique pas cette baisse, mais elle pourrait être liée à la baisse du nombre de visas accordés par la France aux Algériens en 2019. En effet, le nombre de visa est passé de 297 110 visas en 2018 à 274 421 visas en 2019, soit une baisse de 7,6%.

Prix des billets d’avion 

Les prix des billets d’avion ont connu, pour le mois de janvier dernier, une hausse de 3,6% au départ de la France métropolitaine, selon les statistiques de la direction générale de l’Aviation civile (DGAC).

La DGAC explique que sur le réseau international, les prix augmentent sur le moyen-courrier comme sur le long-courrier. Le réseau international moyen-courrier confirme son orientation à la hausse et commence l’année avec 5,3 % d’augmentation entre janvier 2019 et janvier 2020.

Selon les chiffres de la DGCA, la plus forte hausse s’observe vers l’Espace Économique Européen (+6,8 %), contrairement au trimestre dernier, tandis que les prix augmentent moins fortement vers les autres pays d’Europe (+4,3 %) et vers l’Afrique du Nord-Levant (+1,9 %). La plus forte hausse des prix s’observe cependant pour les compagnies à bas-coûts vers l’Afrique du Nord.