HomeActualitéNationalMontage automobile et financement du 5e mandat : Le procès en appel...

Montage automobile et financement du 5e mandat : Le procès en appel s’ouvre aujourd’hui

C’est aujourd’hui que s’ouvre à la Cours de Ruisseau, le procès en appel de l’affaire de montage automobile, impliquant les deux anciens premiers ministres Abdelmalek Sellal, et Ahmed Ouyahia, ainsi que des ministres de l’industrie, et les hommes d’affaires impliqué dans le financement occulte du cinquième mandat.

Donc c’est devant le président de la première chambre correctionnelle près la Cours d’Alger que s’ouvre ce matin, le procès en appel des affaires liées au montage automobile et le financement occulte de la campagne électorale d’avril 2019.

Les détenus impliqués sont accusé de «dilapidation et utilisation de fonds de banques», de «blanchiment d’argent», de «transfert de biens obtenus par des faits de corruption à l’effet d’en dissimuler la source illicite» et d’«incitation d’agents publics à exploiter leur influence effective et supposée dans le but de bénéficier d’indus privilèges».

Les impliqués dans ce procès sont, les ex-Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, le directeur de campagne de Bouteflika, Abdelghani Zalène et des ministres de l’Industrie Bedda Mahdjoub, Youcef Yousfi, les hommes d’affaires les plus influents de l’ère Bouteflika, Ali Haddad, Ahmed Mazouz, Hassan Larbaoui, Mohamed Baïri.

Pour rappel, le tribunal de Sidi M’hamed a prononcé son verdict le 10 décembre dernier en condamnant Ahmed Ouyahia à une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de deux millions de DA, alors que Abdelmalek Sellal, a été condamné à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA, et 10 ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien ministre Yousfi Youcef et Bedda Mahdjoub.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine