Djamel Eddine Fourar : «La suspension des vols avec l’Italie n’est pas à l’ordre du jours»

Djamel Eddine Fourar : «La suspension des vols avec l’Italie n’est pas à l’ordre du jours»

L’Algérie n’envisage pas de suspendre les vols vers l’Italie ou d’interdire les manifestations publiques après la découverte d’un premier cas de coronavirus chez un italien.

Lors d’une conférence de presse animée mercredi à Alger, le directeur de la prévention au ministère de la santé, Djamel Eddine Fourar, a déclaré que les autorités surveillaient tous ceux qui avaient été en contact avec le patient de 61 ans. L’homme est originaire de Milan, dans le nord de l’Italie, où une épidémie a été centrée, et a traversé Alger jusqu’à Ouargla, dans le sud de l’Algérie, qui est un centre pour l’industrie pétrolière et gazière.

Interrogé sur une possible suspension des vols ou une interdiction des manifestations de masse hebdomadaires qui secouent l’Algérie depuis plus d’un an, Fouar a déclaré que de telles mesures n’étaient «pas à l’ordre du jour.»

Cependant, il a déclaré que les autorités renforceraient les contrôles sur les avions arrivant en Algérie, en particulier ceux en provenance d’Italie.