Homela deuxLa grève du PNC d’Air Algérie se poursuit pour son troisième jour

La grève du PNC d’Air Algérie se poursuit pour son troisième jour

La grève surprise enclenchée lundi par le personnel navigant commercial (PNC) d’Air Algérie se poursuit, mercredi 19 février 2020 pour son troisième jour consécutif, à l’aéroport d’Alger, a confirmé, le porte-parole d’Air Algérie, Amine Andaloussi, lors de son passage à la Radio Chaîne 1.

Pour faire face à ce débrayage, Air Algérie a affrété deux avions auprès de Tassili Airlines et a passé des contrats avec des personnes qui ont achevé leur formation dans des centres agréés par l’État, puisque « nous avons pu garantir 60% des programmes de vols », a indiqué M. Andaloussi.

Le porte-parole d’Air Algérie estime que les grévistes auraient dû déposer un préavis de grève, ce qui aurait permis à la compagnie aérienne de prendre ses précautions pour assurer un service minimum.

Il a rappelé que 40% des vols ont été annulés durant les deux premières journées de grève, soulignant que le sud est fortement impacté par la grève puisque aucun avion n’a desservi la région depuis deux jours. Il a par ailleurs indiqué que 82 PNC grévistes ont été suspendus.

Interrogé sur les parts de marché d’Air Algérie, M. Andaloussi a indiqué que la compagnie détient plus de 52% du marché entre l’Algérie et la France, en rappelant que le secteur aérien est très concurrentiel et les marges bénéficiaires sont faibles.

Le porte-parole d’Air Algérie révèle que 23 compagnies aériennes ont fait faillite l’année dernière dans le monde et 15 compagnies sont menacées de fermeture pour l’année 2020.

Questionné sur la situation financière de la compagnie aérienne, M. Andaloussi indique que Air Algérie, n’est pas une entreprise déficitaire et envisage d’acquérir 29 avions. Il a rappelé que la compagnie dispose de 56 avions et emploie 9.600 salariés.

Abordant la cherté des prix, notamment en saison estivale, le porte-parole a indiqué que c’est le principe de l’offre et la demande qui détermine les tarifs des billets.

Interrogé à propos du groupe Air France qui a renforcé sa desserte vers l’Algérie, M. Andaloussi a indiqué que la compagnie française a ciblé le marché algérien, soulignant que l’annonce de cette dernière intervient au deuxième jour de grève des PNC d’Air Algérie.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine