Le Napec 2020 du 15 au 18 mars à Oran : « Dix ans d’engagement au service du secteur énergétique »

La 10éme édition du North Africa Petroleum Exhibition & Conference (NAPEC 2020), se tiendra  15 au 18 Mars prochain au Centre de Conventions d’Oran sous le thème « Le NAPEC : Dix ans d’engagement au service du secteur énergétique ».
 

Pour les organisateurs, il s’agit du « plus grand et le plus en vue salon international consacré au secteur de l’énergie et des hydrocarbures en Afrique et en Méditerranée ».

Le NAPEC revient cette année avec une dixième édition totalement inédite regroupant plus de 650 professionnels dans les industries du pétrole et du gaz et représentant 45 pays de par le monde. Aussi, plus de 29 000 visiteurs professionnels arrivant de toute la planète sont attendus pour ce NAPEC 2020.

« Le NAPEC, qui célèbre une décennie d’existence, s’est imposé au fil de ces dernières années, comme le rendez-vous à ne pas manquer pour les professionnels du secteur des hydrocarbures ainsi que de toute la chaîne pétrolière et parapétrolière. Sa quête inlassable et infaillible du renouveau et du plus recherché en la matière lui a valu cette pérennité », expliquent les organisateurs dans un communiqué.
Aussi, ajoute la même source, « avec son profil de véritable vitrine des plus récentes avancées et derniers développements du secteur en Algérie mais également par son savoir faire qui met en valeur les nouvelles inventions et évolutions à l’échelle mondiale, le Napec a su fidéliser ses partenaires nationaux et internationaux composés des délégués de haut rang, de compagnies de renom, de firmes géantes ainsi que des professionnels de l’industrie pétrolière, parapétrolière et gazières avec lesquels un contrat de confiance s’est bel et bien établie ».
 
Un programme riche et diversifié
 
Les organisateur affirment que le comité de pilotage à savoir « le steering comitee du NAPEC » a concocté un programme à même de répondre aux attentes des différents acteurs du domaine de l’industrie pétrolière et gazière et tous les segment y afférents.
« Conscient que l’événement intervient dans un contexte national et international particulier, tenant en compte la nouvelle loi sur les hydrocarbures, encourageant le développement de l’investissement dans l’ensemble du secteur énergétique, y compris minier, en le rendant plus attractif aux yeux des partenaires étrangers, le NAPEC a minutieusement élaboré un programme riche et diversifié dans le souci de répondre aux différentes attentes de ses nombreux partenaires présents dans cet espace économique quatre jours durant », soulignent-t-on de même source.
En effet, au programme du NAPEC 2020, précisent les organisateurs, des conférences stratégiques sur des thématiques pertinentes et ciblées animées par des conférenciers de haut rang et axées essentiellement sur les défis énergétiques des pays de l’Afrique du nord. 
Ainsi,  le premier panel planchera ainsi sur « la tendance énergétique future avec les différents aspects et visions qui l’entourent » et les débats apporteront des éléments de réponse au sujet des enjeux énergétiques et leur impact sur la géostratégie ».
Ils indiquent en outre que « la question du mix énergétique dont le gaz aura une place prépondérante sera abordée par les intervenants du NAPEC 2020. Les conférences prévues lors de cet événement scientifique et économique porteront également sur l’efficacité énergétique ».
 
D’autres thématiques seront inscrites à l’ordre du jour tel que les défis et opportunités en Afrique du nord où il sera question de « débattre de l’énergie, des ressources, des défis et des opportunités onshore et offshore, ainsi que sur les meilleures voies et moyens pour le maintien de la compétitivité de l’énergie des hydrocarbures mais également sur la position du gaz algérien sur le marché mondial et local. Une manière judicieuse de booster les investissements dans ce domaine stratégique », lit-on dans le communiqué.
 
« Le futur des activités Aval et transport par canalisation, la distribution et le stockage des hydrocarbures et de l’énergie entre défis et opportunités sont aussi inclus à l’ordre du jour mais également l’avenir de l’industrie GNL », précise-t-on.
 
La technologie au service le l’industrie énergétique
 
Soucieux de l’impact du domaine des hydrocarbures sur la planète, les organisateurs soulignent que le NAPEC s’ »intéresse de prés à cette problématique et se projette dans le développement durable en offrant aux experts nationaux et internationaux des axes de débats dans un panel dédié à la transition énergétique et l’impact de la technologie sur l’efficacité et l’économie de l’énergie ,sur le développement des énergies renouvelables en Afrique du nord et l’optimisation de la consommation d’énergie et les émissions de carbone. Il sera question également de parler des perspectives de l’énergie solaire en Afrique du Nord et son impact sur les hydrocarbures ».
Ils expliquent que le NAPEC est également cette plate-forme d’exposition dans laquelle les compagnies nationales et internationales de renom seront bien représentées. « Les différents participants, avides de nouveautés et de récentes trouvailles et inventions, pourront étancher leur soif avec tant de solutions proposées et d’avancées technologiques dans tout cet univers dédié à la conclusion de partenariat et de doing business », précise-t-on.
 
La passerelle déroulée aux jeunes porteurs de projets
 
Enfin et compte tenu du franc succès qu’a connu la section du young professional durant l’édition précédente, les organisateurs indiquent que le NAPEC reconduit pour la troisième année consécutive cette édition qui vise « la promotion de la future génération parmi les leaders mondiaux ou prés de 150 jeunes universitaires venant de 17 universités auront l’opportunité de présenter leurs projets et innovations et acquérir des connaissances approfondies sur le monde pétrolier et gazier et ce, à travers le contact de grandes firmes nationales et mondiales présentes au salon ».
« Une manière savamment réfléchie à même de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes dans le secteur des hydrocarbures et de l’énergie », estiment les organisateurs de l’événement.