Air Algérie : le tribunal ordonne l’arrêt de la grève déclenchée par le PNC

Coronavirus/ressortissants algériens : L'avion d'Air Algérie atterrit à l'aéroport d'Alger

Le tribunal de Dar el Beida a déclaré la grève entamée par le personnel naviguant (PNC) de la compagnie aérienne Air Algérie comme illégale, les sommant d’arrêter cette protestation et de ne pas entraver l’activité de l’entreprise.

« Par ordonnance rendue le 18 février 2020 le tribunal a ordonné l’arrêt de la grève déclenchée par le PNC Air Algérie et le somme de ne pas entraver l’activité de l’entreprise » a annoncé la cellule de crise de la compagnie mardi dans un communiqué.

Les PNC de la compagnie ont entamé lundi une grève surprises engendrant des grandes perturbations dans le trafic aérien, ce qui a provoqué l’annulation de 40% des vols internationaux.

Face à cette situation, la compagnie a suspendu 40 employés du personnel naviguant. Selon le porte-parole de la compagnie, Amine Andlissi, « la compagnie ne négociera pas avec les personnes suspendus, et les décisions de la justice vont être appliquées ».

Par ailleurs, le syndicat a annoncé sa poursuite de la grève jusqu’à la levée des sanctions contre les grévistes, affirmant que les causes de la grève sont d’ordres sociaux économique et portent sur les conditions de travail et non pas sur les salaires, comme cela est évoqué par la direction.

Toutefois, la compagnie a présenté ses excuses à ces clients pour le désagrément engendré par cette grève, annonçant qu’ils peuvent effectuer des changements de leurs réservations sans frais.