Homela deuxDouze anciens ministres impliqués dans l’affaire ETRHB Haddad

Douze anciens ministres impliqués dans l’affaire ETRHB Haddad

Après de longs mois d’enquêtes, l’instruction de l’affaire ETRHB Haddad a pris fin et le dossier a été transmis par la cour suprême à la cour d’Alger qui aurait fixé le procès au mois de mars, a rapporté dimanche Le Soir d’Algérie.

L’enquête menée dans cette affaire, qui a nécessité pas moins de 35 expertises a concerné plusieurs anciens hauts responsables, puisque pas moins de douze anciens ministres, dont les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sont impliqués dans cette affaire.

Parmi les responsables mis en cause dans ce dossier, au côté d’Ali Haddad : Abdelghani Zaâlane, Amar Ghoul, Mohamed El-Ghazi, Amara Benyounès, Saïd Barkat, Mahdjoub Bedda, Karim Djoudi, Amar Tou, Abdelkader Bouazghi.

D’autres personnalités sont également impliquées dans ce dossier, notamment les « anciens walis d’Alger et d’El-Bayadh, ainsi que plusieurs cadres des secteurs des transports et de l’agriculture qui seront présents au procès en tant qu’inculpés ou témoins », précise le même média.

Les mis en cause dans cette affaire devront répondre des graves accusations qui leurs sont reprochées, en l’occurrence : octroi d’avantage indus et conflit d’intérêt (marché public, conclusion de contrats), trafic d’influence, dilapidation de deniers publics, abus de pouvoir volontaire.

Pour rappel, Ali Haddad a été condamné à 7 ans de prison ferme dans l’affaire du montage automobile et du financement occulte de la campagne électorale de l’ancien Président déchu Abdelaziz Bouteflika. Le patron du groupe ETRHB a été également condamné, en juin dernier, par le tribunal de Bir-Mourad-Raïs, à six mois fermes, assortie d’une amende de 50 000 dinars pour faux et usage de faux.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine