HomeActualitéNationalTebboune ne veut plus des cortèges officiels de 30 voitures

Tebboune ne veut plus des cortèges officiels de 30 voitures

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a instruit dimanche à l’ouverture de la rencontre Gouvernement-walis, les responsables centraux et locaux de lutter contre le gaspillage des dépenses publiques.

« Il faut lutter contre le gaspillage, notamment à l’occasion des visites qui doivent devenir le slogan de la résolution des problèmes de développement », a soutenu M. Tebboune.

« Les visites ne sont pas synonymes d’ostentation et de festins, nous devons éviter les cortèges composés de 20 à 30 voitures et dont seulement trois ou quatre véhicules transportent les personnes concernées ».

Les cortèges ministériels doivent « impérativement transporter les personnes concernées seulement et si le déplacement sur le terrain est indispensable, il y a le transport public ».


Par ailleurs, selon le compte-rendu de l’agence officielle, Tebboune a affirmé que « les dépenses publiques doivent être affectées à la résolution des problèmes de développement et non pas gaspillées et utilisées pour la réfection des trottoirs tous les six mois ».

A ce titre, le président Tebboune a indiqué que « les trottoirs sont parfois rénovés tous les six mois alors que le citoyen habitant à quelques kilomètres du chef-lieu de la wilaya manque d’eau et d’électricité », mettant l’accent sur l’impératif de maîtriser et de contrôler les marchés publics portant sur ces travaux.

« Le contrôle technique a fait défaut faisant de chaque investissement de développement local une source de gaspillage. Ce que nous réalisons est refait trois ou six mois après, et ce en toute impunité », a-t-il ajouté.

Le Président Tebboune a appelé, dans ce cadre, les directions techniques au niveau des ministères à assumer la responsabilité de contrôle de la qualité des investissements afin d’éviter le gaspillage. « Les directions techniques relevant des ministères techniques seront désormais responsables de la qualité », a indiqué le Président de la République, relevant l’impératif d’adopter « des normes permettant de développer le pays sans gaspillage aucun ni un recours quelconque à la rénovation des travaux réalisés après quelques mois, devant la consternation du citoyen ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine