L’algérien Mourad Mazar à la tête de l’Organisation mondiale de sécurité anticorruption

L'algérien Mourad Mazar à la tête de l'Organisation mondiale de sécurité anticorruption
L’Algérien Mourad Mazar a été élu nouveau président de l’Organisation mondiale de sécurité anticorruption (Omsac), à l’issue de l’assemblée générale, tenue à Genève (Suisse).
 
Il a été élu, lundi, à main levée et porté à la tête de l’Omsac à l’unanimité, a indiqué un communiqué de la cellule de communication de l’Organisation, parvenu à l’APS.
 
Le communiqué a précisé qu’un secrétaire général devrait être bientôt nommé, outre les répartitions des fonctions au sein du bureau exécutif de cette organisation qui devraient avoir lieu lors de la première réunion programmée fin mars prochain.
Mourad Mazar a indiqué, au terme de son élection, que c’était un honneur pour lui et son pays, l’Algérie, d’être à la tête d’une telle mission, assurant qu’il sera “le président, au sein de cette organisation mondiale, de toutes et tous, dans un esprit de respect, d’écoute et de tolérance”.
 
Selon l’Omsac, la corruption touche aujourd’hui tous les pays qu’ils soient développés ou non. La corruption constitue; un frein au développement économique et durable, et favorise le développement d’activités criminelles et terroristes.
 
Pour l’Organisation, les populations les plus pauvres sont les premières à pâtir des conséquences de la corruption. Mourad Mazar avait occupé auparavant le poste de président de la Fédération internationale anticorruption sportive.
APS

MDI School