Importation de blé : L’Algérie dépasse largement ses prévisions

Blé : Les importations plafonnées à 4 millions de tonnes/an

Les importations du blé de l’Algérie ont augmenté pour atteindre 4,9 millions de tonnes pour la compagne de commercialisation de 2019/2020, dépassant ainsi largement le plafond fixé par les autorités qui est de 4 millions de tonnes.

Cette quantité a été atteinte hier avec l’achat effectué par l’Office algérien interprofessionnel des céréales, qui a finalement acheté une quantité bien plus importante de blé estimée à 660 000 tonnes, alors que les traders avaient évoqué hier une quantité de 540 000 tonnes de farine de blé, a révélé l’agence Reuters.

S’agissant du prix moyen des achats, Reuters a révélé ce mercredi qu’il est de 237,5 dollars la tonne,  en baisse comparé au précédent achat algérien datant de la fin du mois de janvier, d’une quantité de 450 000 tonnes à 245 dollars la tonne.

Par ailleurs, la même source affirme que les traders ont parié sur l’origine française des ces achats, et cela malgré le fait que l’OAIC ne dévoile pas l’origine ni les résultats de ses achats qui sont basées uniquement sur des évaluations commerciales.

La Russie relance la concurrence par rapport au marché algérien

Écartée des appels d’offre que lançait l’OAIC pour les achats de blé, la Russie était peu présente en Algérie en raison du seuil de dégâts causés par des insectes fixé à 0,1 % sur les cargaisons. Au dessus de cette limite, les bateaux sont refusés. Cependant, le blé russe vient de gagner une « approbation préliminaire », a déclaré le responsable de la sécurité agricole de Moscou, Rosselkhoznadzor, ce vendredi. L’OAIC pourrait faire passer la limite à 0,5 % et permettre ainsi au blé russe de participer aux futurs tenders. « L’hégémonie française pourrait bien être remise en cause prochainement.» A déclaré un trader de Solaris.

Toutefois, Andrey Sizov, directeur général de SovEcon, un cabinet russe de conseil en agriculture, s’est montré moins enthousiaste : « Même si la limite des dégâts d’insectes est assouplie, il faudra du temps avant que quelqu’un de courageux vende du blé russe à l’Algérie. Avez-vous une idée de la quantité de blé russe vendue à l’Arabie Saoudite après que la limite de dommages d’insectes ait été abaissée au début de la campagne 19/20 ? 0 tonnes ».

MDI School