Emploi en France: Sept grandes entreprises françaises discriminent les Maghrébins

Emploi en France: Sept grandes entreprises françaises discriminent les Maghrébins

Le gouvernement français accuse sept entreprises françaises pour «discrimination à l’embauche» envers des candidatures à consonance maghrébine.

Il s’agit d’Air France, Accor, Altran, Arkéma, Renault, Rexel et Sopra Steria, qui sont soupçonnées par le gouvernement de «discrimination à l’embuche» à la faveur d’une campagne de testing qu’il avait commanditée.

L’étude, conduite par des chercheurs de l’université de Paris-Est-Créteil entre octobre 2018 et janvier 2019, sera mise en ligne, selon la même source.

« Selon les ministères du Travail, du Logement et le secrétariat aux Droit des femmes qui ont présenté ces résultats jeudi, il s’agit du «plus grand testing jamais réalisé en France sur l’emploi». En 2016, un précédent testing qui portait sur un envoi bien moins nombreux de candidatures avait épinglé AccorHotels et Courtepaille. La question du «name and shame» qui consiste à pointer du doigt telle ou telle entreprise fait débat », indique-t-on.

«Sur l’ensemble des entreprises testées, il est estimé que le taux de succès du candidat dont le nom a une consonance maghrébine est de 9,3% contre 12,5% pour le candidat avec un nom à consonance européenne», ce qui représente «25% en moins de chance» d’avoir une réponse – de bonne réception ou donnant une information – indiquent les ministères, selon la même source.

MDI School