HomeActualitéNationalLe seul détenu du Hirak touché par la grâce présidentielle libéré à...

Le seul détenu du Hirak touché par la grâce présidentielle libéré à Oran

Djawed Belkacem, le plus jeune détenu du Hirak au niveau national, âgé de 17 ans, a retrouvé la liberté le mercredi 5 février à Oran, indique le comité national pour la libération des détenus (CNLD). Il précise qu’il est le seul détenu d’opinion touché par la grâce présidentielle décrétée par le président Abdelmadjid Tebboune.

Le jeune Djawed a été arrêté le 13 octobre 2019 à Oran et condamné le deux jours plus tard par le tribunal de la même ville à 4 mois de prison ferme. Il a été accusé d’avoir cassé l’enseigne de l’Autorité indépendante des élections (ANIE d’Oran).

Djawed Belkacem, a retrouvé la liberté à 10 jours seulement de la fin de sa peine. Le jeune garçon répondra présent au rendez-vous de vendredi à Oran, selon la même source.

A Oum El Bouaghi, le tribunal de Ain Beida a relaxé Chekaoui Naoufel

Le CNLD indique également que le syndicaliste Hamza Kherroubi a été relaxé par le tribunal de Kolea dans la wilaya de Tipaza. Le procureur a fait appel et la police s’est constituée comme partie civile. « Le tribunal de Kolea a refusé la requête de la police », précise la même source.

Verdict reporté à Aïn Temouchent et Leghouat

A Aïn Temouchent, le verdict du procès des 31 manifestants a été renvoyé au mercredi 12 février. Ils sont poursuivis pour « entrave au bon déroulement des élections présidentielles », informe le CNLD.

A Laghouat, le verdict du procès en appel de Lyes Abdelali, Bensaf Eddine Tahar, Yacine Terbah et Benarour Abdelkader Rafik au tribunal de Laghouat a été renvoyé au mercredi 26 février. Selon le CNLD, la demande était : « La relaxe dans l’accusation d’incitation à attroupement, et une amende de 50 000 Da pour outrage à corps constitué ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine