Changements fréquents à la tête de Sonatrach : Les arguments de Arkab

Changements fréquents à la tête de Sonatrach : Les arguments de Arkab

Interpellé par la presse au sujet de « l’instabilité marquant la direction de Sonatrach, en raison du changement fréquents de PDG », le ministre de l’énergie Mohamed Arkab a indiqué que « ces changements sont opérés, au niveau des compagnies, pour apporter une nouvelle méthode de gestion en adéquation avec la stratégie tracée ».

Le ministre de l’énergie a expliqué que Sonatrach se focalisait sur l’optimisation de l’exploitation des hydrocarbures pour accroître la production, tout en déployant davantage d’efforts dans le domaine de la transformation des hydrocarbures pour la promotion de la production nationale et la création de postes d’emploi.

M. Arkab, cité par l’agence officielle, a précisé que le groupe Sonatrach avait de grandes missions à accomplir consistant en la valorisation des hydrocarbures, la création de nouvelles opportunités d’emploi et de petites entreprises afin qu’elles soutiennent l’économie nationale, outre la participation efficiente à la transition énergétique.

Pour ce qui est de la confiance des partenaires étrangers, particulièrement avec le changement du P-DG de la Sonatrach, le ministre a indiqué que « la confiance existe, vu qu’il n’y a pas eu de grand changement », étant donné que M. Hakkar occupait le poste de vice-président Business Development & Marketing de la compagnie Sonatrach et était en première ligne en matière de relations avec les partenaires étrangers.

Le ministre de l’énergie s’est exprimé lors de la cérémonie d’installation de Toufik Hakkar jeudi à Alger dans ses fonctions de Président-directeur général (P-DG) de la Compagnie nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures (Sonatrach), en remplacement de Kamel Chikhi.

Toufik Hakkar avait été nommé dans ce poste mercredi par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Présidant cette cérémonie d’installation, Mohamed Arkab a félicité le nouveau P-DG pour sa nomination à ce poste, louant la compétence dont il avait fait preuve tout au long de son riche parcours dans le domaine des hydrocarbures et au niveau du Groupe Sonatrach, en dépit de son jeune âge (49 ans).

Il s’est également félicité de la nomination d’un jeune responsable à la tête du Groupe Sonatrach, affirmant que le choix de M. Hakkar par le Président de la République pour le poste de P-DG de la Sonatrach « constitue un message adressé aux jeunes algériens en leur donnant l’espoir que seules l’expérience et la compétence comptent ».

MDI Alger