Coronavirus : Aucun cas positif enregistré parmi les algériens rapatriés de Wuhan

Virus chinois: le nombre de cas pourrait être supérieur à 40.000, selon des chercheurs
Aucun cas positif de Coronavirus n’a été enregistré parmi les personnes rapatriées de la ville chinoise de Wuhan, a assuré le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.
 
« Je rassure nos concitoyens qu’il n’y a aucun cas positif parmi les personnes rapatriées », a déclaré M. Benbouzid à la presse en marge d’une visite à l’hôtel où sont hébergées ces personnes et mises sous observation pour une durée de 14 jours.
 
Pour rappel, un avion spécial d’Air Algérie, avec à son bord 31 algériens, 10 citoyens tunisiens, 03 libyens et 04 mauritaniens, établis à Wuhan, était arrivé en fin de matinée de lundi à l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediene. Les Tunisiens ont regagné leur pays juste après leur arrivée à Alger.
 
Le ministre a précisé que les tests subis par les personnes rapatriées sont « négatifs », relevant toutefois qu’elles sont « contraintes de rester dans cet établissement hôtelier et ce, conformément aux recommandations internationales de l’OMS ».
 
« Cela ne veut pas dire que ces personnes sont infectées, autrement nous les aurions conduites vers un hôpital », a-t-il affirmé.
Dans le même contexte, M. Benbouzid a précisé qu’une cellule de veille a été mise en place au niveau de son ministère en plus de la réactivation du Conseil sanitaire spécial qui établit un point de situation au quotidien.

Les cas suspects subiront des tests

S’agissant des cas suspects qui seraient enregistrés parmi les passagers en provenance de Chine via les villes du Caire, Dubaï, Doha ou Istanbul, le ministre a indiqué que ces passagers « subiront des tests au niveau de l’aéroport et passeront par la caméra thermique ».
 
« Ceux qui présentent une température élevée seront isolés, examinés et identifiés, alors que ceux qui présentent des signes patents seront admis à l’Etablissement hospitalier spécialisé des maladies infectieuses El-Hadi Flici (ex-El-Kettar) où un dispositif est mis en place ».
 
Pour sa part, Sophia Sarrah, qui a fait partie du staff médical qui s’était déplacé à bord de l’avion spécial d’Air Algérie, a fait savoir que des contrôles de température ont été effectués sur l’ensemble des ressortissants algériens, tunisiens, libyens et mauritaniens durant tout le vol, soulignant : « aucun signe clinique n’a été décelé chez les passagers, même pas une simple toux. »
 
Elle a également relevé que les personnes rapatriées avaient « un bon moral et étaient heureuses de rentrer en Algérie ». (APS)

MDI School