Arkab sur l’exploitation du gaz de schiste : « nous veillons à appliquer le programme du président »

VIDÉO. Loi sur les hydrocarbures : La réponse cinglante d’un député

Le ministre de l’énergie Mohamed Arkab a emboîté le pas au président de la République Abdelmadjid Tebboune en s’exprimant ce mercredi 29 janvier à Alger sur l’exploitation du gaz de schiste.

Interrogé sur l’exploitation de cette ressource, le ministre, dont les propos ont été rapportés par l’agence officielle, a indiqué que « l’explication apportée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à ce propos (gaz de schiste) était claire et nous veillons à appliquer le programme du président », a-t-il déclaré à la presse en marge d’une Journée d’information sur la sûreté et la sécurité des sources radioactives et des équipement associés, organisée par le Commissariat à l’Energie Atomique (COMENA).

Pour rappel, lors de l’entrevue accordée aux médias la semaine dernière, le président Tebboune avait estimé que le gaz de schiste était « une nécessité ».

Il avait déclaré que les expériences liées à l’exploitation de ce gaz seront évaluées « calmement », en impliquant les spécialistes.

Toutes les franges du peuple doivet savoir qu’il s’agit d’une richesse enfouie qui doit être exploitée, avait souligné le président Tebboune.

« L’Algérie est considérée comme la deuxième ou troisième en réserves mondiales de gaz de schiste. Nous n’exportons pas de produits agricoles ni industriels…la porte est ouverte à l’exploitation de ce gaz et nous ouvrirons le débat avec les milieux influents », avait-il déclaré.

Le plan d’action du gouvernement présente dans les prochains jours 

Par ailleurs, le ministre a fait état de la présentation dans les prochains jours du Plan d’action du Gouvernement qui « concrétisera le Programme du Président de la République dans tous les domaines, notamment en matière d’énergie avec l’intensification de l’usage des énergies renouvelables ».

Selon lui, « le plan d’action de son secteur aura des objectifs clairs en matière de transition énergétique sous toutes ses formes avec la consolidation des acquis nationaux en termes de production d’hydrocarbures (gaz et pétrole), des ressources qui permettent à notre pays d’améliorer ses recettes en devises et de réaliser le développement durable ».

Contacts avec plusieurs experts dans tous les domaines énergétiques, y compris l’énergie atomique

Concernant la mise à contribution des experts algériens, établis en Algérie ou à l’étranger, M. Arkab a fait savoir que sur instruction du Président de la République, le ministère de l’Energie a établi des contacts avec plusieurs experts dans tous les domaines énergétiques, y compris l’énergie atomique.

A cet effet, il a précisé que la consultation de ces experts permettra de maîtriser les nouvelles technologies utilisées dans les domaines de l’énergie et d’élaborer une feuille de route à adopter pour le développement du secteur, indiquant que la première rencontre avec un expert algérien est prévue jeudi prochain au siège du ministère de l’Energie.

MDI Alger