Douanes : Le nouveau système d’information mis en service prochainement

Douanes : Le nouveau système d'information mis en service prochainement

Le nouveau système d’information douanier sera mis en service prochainement, a fait savoir lundi El-Hocine Bourouba, le Directeur régional des douanes du Port d’Alger.

« L’élaboration du nouveau système d’information, en collaboration avec le partenaire sud-coréen, est à un stade très avancé », a indiqué Bourouba dans une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie de célébration de la Journée internationale de la douane au niveau de la Direction régionale du port d’Alger.

Il a expliqué que les principaux axes de ce système consistent en la numérisation des procédures douanières, y compris le recouvrement des droits douaniers (paiement électronique des redevances) et la mise en place du guichet unique au profit des différents intervenants commerciaux.

Pour ce qui est du contrôle à posteriori, le même responsable a précisé que le nouveau système permettra d’encadrer et de garantir l’efficacité de ce type de contrôle, et d’assurer la gestion automatisée en matière de traitement des voyageurs et de création de nouvelles facilitations au profit des opérateurs économiques.

Ce nouveau système d’information jouera également un rôle important dans la facilitation des opérations du commerce extérieur (export/import) et la lutte contre la surfacturation. A ce propos, Bourouba, cité par l’agence officielle, a affirmé que la lutte contre le transfert illicite de devises sera l’un des principaux objectifs de la Direction durant l’année 2020, notamment à travers l’encadrement et l’audit des comptes transitoires et comptes courants transitoires.

L’importation des véhicules d’occasion dépend de la promulgation de l’arrêté interministériel

Concernant l’importation des véhicules d’occasion, il a expliqué que l’entrée en vigueur de cette mesure, prévue par la loi de Finances 2020, dépendait de la promulgation d’un arrêté interministériel (Affaires étrangères, Intérieure, Finances et Industrie).

Il a rappelé que cette mesure permet aux citoyens algériens résidants d’importer des véhicules d’occasion de moins de trois ans , une fois chaque trois ans, à condition que le véhicule soit conforme aux normes internationales en matière d’environnement, outre l’acquittement de toutes les taxes et droits et sans aucune exonération.

Évoquant les défis auxquels est confrontée la Douane, M. Bourouba a cité les profondes mutations liées aux missions assignées ce corps.

« En sus du son rôle traditionnel dans le commerce extérieur, l’administration des Douanes est devenue un intervenant principal dans la protection de la propriété intellectuelle et du patrimoine national ainsi que la préservation de l’environnement et la protection des citoyens des dangers nucléaire et chimique », a-t-il conclu.

MDI Alger