Coronavirus : le ministère de la Santé appelle à l’impératif respect des mesures préventives

Coronavirus : le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives

Le Directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Dr Djamel Fourar, a souligné dimanche à Alger l’impératif respect des mesures préventives pour faire face au Coronavirus, apparu en Chine et signalé dans plusieurs autres pays.

S’exprimant lors d’une conférence de presse animée en compagnie d’experts de l’Institut pasteur et de l’Institut national de santé publique (INSP), Dr. Fourar a fait savoir que l’Algérie avait procédé, dès l’apparition du virus, à la réactivation du dispositif de surveillance et de contrôle des épidémies et convoqué le comité national des experts, selon un compte rendu de l’agence officielle.

Dans le même cadre, poursuit Dr. Fourar, des instructions ont été données aux directeurs de la Santé à travers les wilayas et des caméras thermiques de contrôle ont été installées au niveau des aéroports Houari Boumediene (Alger), Mohamed Boudiaf (Constantine) et Ahmed Benbella (Oran).

Outre la nécessité d’affecter des services pour l’accueil des malades, les médecins ont été instruits par le ministère à faire preuve de vigilance lors du dépistage des cas atteints du virus de la grippe saisonnière, d’autant que les premiers symptômes du Coronavirus ressemblent à ceux de la grippe saisonnière avant de se développer en pneumonie aigue entrainant parfois la mort.

Concernant les vols de et vers la Chine, l’intervenant a rappelé que l’OMS n’avait pas pour l’heure annoncé le report ou l’annulation des vols vers ce pays, à l’exception de la circonscription de Houyan qui a été mise en quarantaine.
Evoquant la situation des étudiants algériens mis en quarantaine, à l’instar des autres communautés, dans la circonscription de Houyan, Dr. Fourar a indiqué que les ministères des Affaires étrangères et de l’Enseignement supérieur « sont en contact permanent avec les services de la diplomatie algérienne en Chine en vue de trouver des solutions avec les autorités chinoises pour ces cas ».

De son côté, le Chargé du Laboratoire grippe et virus respiratoires de l’Institut Pasteur d’Algérie, Dr Fawzi Derrar a passé en revue la situation épidémiologique à travers le monde, se référant aux données de l’OMS et au nombre des cas enregistrés en Chine où 1287 cas d’atteinte et 41 cas de décès ont été recensés, indiquant que d’autres cas ont été enregistrés en France, au Vietnam, en Australie et en Arabie Saoudite.

« La souche du virus n’a pas encore été déterminée, sachant que certains de ses caractéristiques se rapprochent du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) apparu en 2003 et au Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) apparu en 2015 qui reste sans traitement », a précisé l’expert.

De son côté, la directrice des maladies prévalentes au ministère de la Santé, Samia Hamadi a mis l’accent sur les mesures préventives et campagnes de sensibilisation menées par les différents médias, soulignant le rôle du dispositif de contrôle qui travaille « conformément aux recommandations de l’OMS et des derniers développements survenus à travers le monde ».

MDI Alger