Homela deuxL'Algérie achète 450 000 tonnes de blé

L’Algérie achète 450 000 tonnes de blé

L’office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), vient de conclure une opération d’achat de 400 000 à 450 000 tonnes de blé de mouture suite à un appel d’offre clôturé hier mardi.

« L’OAIC a payé cette quantité de blé 7% plus cher par rapport à son dernier achat », a indiqué le site suisse Agricensus, qui reprend des déclarations des traders.

L’Office des céréales ​​a acheté 11% de cette commande de blé à environ 245 dollars la tonne, soit 17 dollars de plus sur la tonne que ce qu’il avait payé dans les précédents appels d’offres effectués le début décembre. Selon la même source, lors de son dernier appel d’offres, qui a clôturé le 5 décembre, l’Algérie a acheté 480 000 tonnes de blé à une moyenne de 228 dollars la tonne pour l’expédition en février.

par ailleurs, cette commande sera expédiée en février si la cargaison provient d’Amérique du Sud, ou pour mars s’il provient d’autres origines.  Cependant, la majeure partie du blé qui devrait être expédiée de France, risque d’être impacté des grèves sur les réformes des retraites dans le pays, qui ont affecté les chargements dans les ports.

L’Algérie dépasse l’objectif des 4 millions de tonnes d’importation

Les importations de blé de l’Algérie pour la campagne d’achat de 2019/2020, qui a commencé le 1er juillet, ont dépassé les prévisions de l’OAIC, en atteignant environ 4,2 à 4,25 millions de tonnes, alors que les objectifs d’importation étaient fixés à 4 millions de tonnes. Toutefois, ce chiffre enregistre une baisse, par rapport aux importations de l’année 2019, qui étaient de 6,5 millions de tonnes. Cette tendance baissière risque de se poursuivre encore cette année, si la production nationale poursuit son amélioration.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine