Homela deuxConstantine : Suilait dénonce la rupture "unilatérale" de son contrat avec Danone

Constantine : Suilait dénonce la rupture « unilatérale » de son contrat avec Danone


M. Lotfi Souilah, PDG du groupe Palma Nova a dénoncé ce mercredi 22 janvier 2020, lors d’une conférence de presse animée au siège du groupe, a Constantine, la rupture « unilatérale » et « illégale » de son contrat signé en 2013 avec Danone Algérie.

Le PDG du groupe a expliqué que suite à un différend avec son ancien contractant Danone Algérie, l’usine a été contrainte d’arrêter la production.

M. Souilah a indiqué qu' » en dépit d’un contrat signé qui prévoyait de produire en co-manufacturing chez Suilait, Danone Algérie à décidé de mettre un terme à son contrat sans aucun préavis, en contradiction avec les clauses contenues dans l’accord ».

A ce sujet, le groupe Palma Nova a  » engagé depuis février 2019 quatre actions en justice », dont deux affaires au niveau du tribunal pénal et deux autres au niveau du tribunal de commerce, pour rétablir Suilait dans ses droits qui a investi plus de 3 millions d’euros dans l’achat de nouveaux équipements, a précisé M. Souilah.

M. Souilah accuse Danone Algérie d’avoir falsifié le contrat de partenariat, précisant à cet égard que son groupe a engagé des poursuites contre Danone Algérie pour faux et usage de faux. L’affaire a été enregistrée au niveau du tribunal de Bejaia le mois dernier.

Évoquant la rupture « illégale » du contrat par Danone, M. Souilah a indiqué que cette rupture a causé à l’entreprise des « conséquences désastreuse », notamment la mise au chômage de 250 salariés travaillant pour Suilait, auxquels s’ajoutent 300 salariés travaillant pour le groupe.

À ce propos, M. Souilah a indiqué que la dette du groupe auprès des banques s’élève à 2,4 milliards de dinars. À cela s’ajoute la dette auprès de ses fournisseurs et prestataires de 3 milliards de dinars.

Mise en service en 2004, l’usine Suilait produisait 100.000 litres de lait par jour et un million de pots de yaghourt par jour, avec une capacité de production allant de 50% à 55%.

Selon M. Souilah, Danone Algérie a promis au groupe Palma Nova d’atteindre 100% de sa capacité de production, à condition d’abandonner sa marque. C’est ce que le groupe à fait en 2015.

M. Souilah explique que le groupe est en faillite. « Danone nous a mis en difficulté et c’était le but. On est en faillite, mais on a pas encore mis fin aux activités du groupe », a précisé M. Souilah.

 » Nous interpellons solennellement les autorités de l’Etat au plus au niveau, notamment le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, afin d’intervenir pour sauver notre outil de production et les centaines d’emplois, créés grâce à notre travail », a indiqué M. Souilah.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine