Tebboune transfère à Djerad le pouvoir de nommer un certain nombre de cadres d’Etat

Campagne électorale: Le Conseil Constitutionnel décide de rembourser le président Tebboune
Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a décidé samedi de transférer au premier ministre Abdelaziz Djerad le pouvoir de nomination d’un certain nombre de cadres de l’Etat à des fonctions supérieures, selon le communiqué du Conseil des ministres.
Après épuisement des points inscrits à l’ordre du jour du Conseil, précise la même source, le Président de la République a annoncé qu »‘à l’effet d’assouplir les procédures de nomination aux fonctions supérieures de l’Etat et d’introduire plus de célérité dans les mouvements qui affectent les personnels de la haute fonction publique, il a décidé de transférer le pouvoir de nomination d’un certain nombre de cadres de l’Etat au Premier Ministre et ce, dans le respect des dispositions constitutionnelles en la matière ».
 
Par ailleurs, avant de clore les travaux du Conseil des Ministres, Abdelmadjid Tebboune a exhorté le Gouvernement à accélérer le processus d’élaboration du Plan d’action, en veillant à assurer la cohérence d’ensemble des actions du Gouvernement.
Hiérarchiser les priorités
 
Il a insisté sur « l’impératif de hiérarchiser les priorités en fonction de nos capacités financières et matérielles en établissant un calendrier précis de mise en œuvre ». Il a également mis l’accent sur « l’impératif de veiller à la concrétisation de l’ensemble des engagements pris afin de rétablir la confiance de notre peuple envers ses dirigeants, en privilégiant, pour cela, une démarche pragmatique fondée sur la concertation, la franchise, la transparence et la rigueur et orientée exclusivement vers la réalisation de l’intérêt général ».
 
Le Chef de l’Etat a notamment déclaré que « cette démarche doit s’appuyer sur notre détermination à opérer une véritable rupture avec les pratiques du passé et promouvoir de nouveaux modes de gouvernance à la mesure des espérances de notre peuple ».
 
« C’est de la concrétisation de nos engagements que dépendent le recouvrement de la confiance du citoyen dans ses institutions, son adhésion aux actions et sa contribution pleine et sincère à la réalisation de nos programmes de développement », a-t-il ajouté.
 
Lutter contre le gaspillage de façon générale
Avant la levée de la séance, le Président Tebboune a formulé nombre de remarques sur la base desquelles il a donné au Gouvernement les instructions suivantes:
-Prendre toutes les mesures possibles pour solutionner la problématique de la congestion routière au niveau de la capitale, en recourant notamment aux expertises internationales, préconisant la réalisation de ponts et de trémies.
 
– Réaliser une évaluation globale et approfondie de l’Entreprise nationale de transport maritimes de voyageurs (ENTMV) et un examen des problèmes auxquels sont confrontés ses navires au niveau des ports étrangers.
 
– Lutter contre le gaspillage de façon générale et le gaspillage du pain en particulier, estimé à près de 350 millions USD/An, un montant colossal qui pourrait être affecté à la réalisation de projets utiles aux citoyens.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger