48e vendredi à Alger : le FFS dénonce l’arrestation de deux de ses élus

Législatives du 12 juin : le FFS opte pour le boycott

Le Front des Forces Socialistes (FFS) à dénoncé l’arrestation de deux de ses élus locaux lors de la marche du 48e vendredi du Hirak à Alger, lit-on dans un communiqué rendu public.

Selon la même source, il s’agit du camarade Khermous Slimane, maire de Souk El Tenine dans la wilaya de Tizi Ouzou et du camarade Kamel Nemiche, élu au sein de l’APW de Bouira.

« Ces deux interpellations injustifiables étaient perpétrées dans le sillage de la vague de répression qui s’est abattue aujourd’hui à Alger ciblant ainsi de paisibles manifestants », note le parti.

Le FFS considère que « cette nouvelle rafle musclée traduit fidèlement les véritables intentions hégémoniques d’un pouvoir désemparé et dépassé par les événements ».

« Le FFS qui ne se fait pas d’illusion sur la nature despotique du système exige que cessent ses mesures violentes et oppresives entreprises contre un peuple qui se bat pour sa liberté et sa dignité », ajoute le communiqué.

Le FFS demande « la libéralisation immédiate de ses deux élus et l’arrêt des poursuites engagées contre eux ».

#Front_des_Forces_Socialistes Alger le, 17 Janvier 2020#Dénonciation Le Front des forces socialistes dénonce…

Publiée par Site officiel du FFS sur Vendredi 17 janvier 2020