Egypte : début des importations de gaz naturel israélien

Hassi Messaoud : Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz

L’Egypte a annoncé mercredi avoir commencé à recevoir du gaz naturel d’Israël, qui sera liquéfié et exporté en Europe, dans le cadre d’un accord évalué à 13,3 milliards d’euros entre les deux pays. Cet accord « représente un important développement qui sert les intérêts économiques des deux pays », a indiqué le ministère égyptien du Pétrole dans un communiqué.

Selon le ministère, l’Egypte ambitionne via cet accord de devenir un « hub » régional dans le domaine du gaz.

« La coopération dans le domaine de l’énergie entre Israël et l’Egypte est la première en son genre depuis la signature des accords de paix », s’est félicité de son côté le ministre israélien de l’Energie Yuval Steinitz, selon les médias israéliens.

L’Egypte a été le premier pays arabe à signer un accord de paix avec Israël en 1979.

L’accord sur le gaz signé l’an dernier par le groupe égyptien Dolphinus Holdings prévoit l’approvisionnement de gaz naturel issu des gisements gaziers de Leviathan et Tamar en Israël.

Les exportations issues de Leviathan ont commencé mercredi et celles du gisement Tamar sont prévues plus tard cette année.

Selon l’Israélien Delek, membre du consortium exploitant Leviathan, Israël fournira 64 milliards de mètres cubes sur 15 ans, notamment via un pipeline sous-marin reliant la ville israélienne d’Ashkelon à El-Arich, en Egypte.

« Aujourd’hui marque une nouvelle ère dans le secteur de l’énergie au Moyen-Orient », s’est félicité Yossi Abu, le PDG de Delek, dans un communiqué.

Le Caire avait déjà exporté du gaz vers Israël par le passé mais le pipeline terrestre avait été la cible de plusieurs attaques par des jihadistes dans la péninsule du Sinaï, frontalière avec Israël, en 2011 et 2012.

Une conférence de presse aura lieu jeudi au Caire en présence de M. Steinitz afin d’entériner officiellement l’accord bilatéral.
AFP

MDI Alger