Hirak : Relaxe pour cinq manifestants à Skikda, un détenu libéré à Alger

Le CNLD recense 174 détenus d'opinion dans 31 wilayas

Cinq manifestants du Hirak ont été relaxés ce dimanche par le tribunal de Skikda, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), précisant que Smail Chebili a été libéré à Alger après avoir passé près de trois mois à la prison d’El Harrach.

« Procès de Samir Leftissi et 4 autres manifestants accusés d’attroupement non armé à Skikda: Le verdict est tombé et c’est la relaxe », annonce le CNLD.

« Smail Chebili, détenu d’opinion quitte la prison d’El Harrach en ce dimanche 29 décembre et retrouve sa famille enfin libre », selon le CNLD. Pour rappel, Smail Chebili, étudiant en médecine dentaire âgé de 24 ans, a été arrêté lors de la marche du 32e vendredi à Alger, pour la seule raison qu’il avait comme cache-cou le drapeau amazigh. Il a été placé le lendemain en détention provisoire par le tribunal de Sidi Mhamed.

Pour rappel, Messaoud Leftissi, militant de Skikda, à peine sorti de la prison d’El-Harrach où il a purgé une peine de 6 mois de prison ferme pour avoir brandi l’emblème amazigh, s’est retrouvé jeudi dernier devant la cour de Skikda pour répondre d’une autre accusation toujours dans le cadre de ses activités et de son engagement avec le Hirak.

Le procureur général de la cour de Skikda a requis une peine d’un an de prison ferme à son encontre suite à sa comparution en appel, pour un autre chef d’accusation d' »incitation à attroupement non armé ».