Mascara : Hadj Ghermoul condamné à 18 mois de prison ferme

Le tribunal de Mascara a condamné ce mercredi 25 décembre à 18 mois de prison ferme l’activiste Hadj Ghermoul, annonce le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« Verdict de l’affaire Hadj Gharmoul au tribunal de mascara condamné a 18 mois de prison ferme et 20 millions de centimes partie civile et 30 000 DA d’amende », indique le CNLD sur sa page Facebook.

Alerte:Verdict de l'affaire Hadj Gharmoul au tribunal de mascara condamné a 18 mois de prison ferme et 20 millions de centimes partie civile et 30 000 DA d'amende.

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Mercredi 25 décembre 2019

Pour rappel, Hadj Ghermoul était le premier à brandir en janvier 2019 une pancarte contre le 5e mandat de l’ex-president Abdelaziz Bouteflika.

C’est la publication, sur le réseau social Facebook, d’une photo sur laquelle il apparaissait avec son ami, avec la fameuse pancarte sur laquelle était écrit en arabe « Non au 5e mandat », qui lui a attiré les ennuis.

Il a été arrêté le 29 janvier et a quelques jours avant le début du Hirak du 22 février. Il a été placé en détention provisoire. Le 13 mars dernier, Hadj Ghermoul a été condamné en appel, à six mois de prison ferme, par le tribunal de Mascara.

Hadj Ghermoul a été libéré le 20 juillet après avoir purgé sa peine de prison à la prison de Aïn El Hadjar, à 10 km du chef-lieu de la wilaya de Saïda. Il a passé exactement 172 jours en détention.

Hadj Ghermoul est également militant de la Coordination nationale pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC).

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger