Homela deux44e vendredi : Me Bouchachi s'exprime depuis Oran sur le dialogue prôné...

44e vendredi : Me Bouchachi s’exprime depuis Oran sur le dialogue prôné par le pouvoir

L’avocat et militant des droits humains, Me Mostefa Bouchachi s’est exprimé ce vendredi 20 décembre sur le dialogue avec le Hirak prôné par le nouveau président la République Abdelmadjid Tebboune dont la cérémonie d’investiture s’est déroulée jeudi au palais des nations à Alger.

Participant à la 44e marche du mouvement populaire à Oran, en signe de solidarité avec les oranais dont la marche du vendredi dernier a été violemment réprimée par les policiers, Me Bouchachi a déclaré au sujet du dialogue : « Il faut d’abord que le système nous rende tous nos droits : de manifester, de liberté de la presse, la libération de tous les prisonniers d’opinion, et ensuite, on va réfléchir sur la question du dialogue, c’est-à-dire, est-ce qu’il y une volonté sincère (de la part du pouvoir) d’un dialogue pour aller vers la démocratie, où bien dialoguer juste pour gagner du temps, comme cela a été le cas l’été dernier », a expliqué Me Bouchachi au micro de Berbère Télévision.

Au sujet de la marche d’aujourd’hui à Oran, l’avocat a indiqué que « nous sommes venus aujourd’hui à Oran pour se solidariser avec nos frères oranais agressés. Le monde entier a vu des agressions contre des enfants, des vieux et des femmes ».

« Nous sommes venus pour dire que ‘nous sommes tous Oran’ et que cette révolution pacifique est celle de toute la République, de 48 wilayas. D’est en ouest et du nord au sud, nous luttons de manière pacifique, civilisée, unis et résistants jusqu’à ce que nous concrétisons la lutte que nous avons commencé le 22 février. Nous sommes tous Oran. Nous sommes les enfants d’Oran. Nous sommes tous des militants de la démocratie et des droits humains », a-t-il déclaré.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine