Tebboune pourrait libérer les détenus du Hirak injustement emprisonnés

Tebboune pourrait libérer les détenus du Hirak injustement emprisonnés

Le nouveau président élu, Abdelmadjid Tebboune, serait prêt à libérer les prisonniers d’opinion emprisonnés suite au Hirak, s’il s’avère qu’ils ne sont pas coupables.

Selon le porte-parole de sa campagne électorale, Mohamed Laagab, « si ces détenus sont innocents et qu’ils sont injustement emprisonnés, Tebboune va les libérés» étant donné « qu’il est le premier magistrat du pays».

Invité à une émission de télévision, ou il était questionné sur le sort des prisonniers, comme Lakhdar Bouregaa, ou Karim Tabbou, Samir Blelarbi et autres, Laagab a indiqué que, Abdelmadjid Tebboune, « n’est pas responsable sur cette situation et sur leur emprisonnement » et «leurs dossiers sont entre la main de la justice », et cette justice «est maintenant libérée».

Pour rappel, dès son élection, le nouveau président, a tendu la main pour le dialogue avec le Hirak, en indiquant qu’il est prêt pour un dialogue sérieux pour l’Algérie uniquement ».

En effet, les mesures d’apaisements évoquées avec le chef de l’Etat par intérim, envers la répression que subit le mouvement populaire, ne sont pas concrétisées, mettant en doute les intentions du pouvoir. Mais avec l’élection d’un nouveau président, la libération des détenus des manifestations sera surement l’une des conditions pour entamer les négociations avec le Hirak.

MDI School