Le Drian : « Nous avons constaté et pris acte de la victoire de M. Tebboune »

Le Drian : la solution à la crise en Algérie passe par le dialogue démocratique

Après le président français Emmanuel Macron, c’est son ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, qui s’est exprimé ce dimanche sur l’élection de Abdelmadjid Tebboune à la présidence de l’Algérie.

Selon l’AFP, Le Drian a indiqué que la France exprime le « souhait » de voir l’Algérie poursuivre « la transition démocratique » après la victoire d’Abdelmadjib Tebboune lors du premier tour de l’élection présidentielle.

S’exprimant dans une émission de la radio France Inter, le MAE français a déclaré que « Nous avons constaté et pris acte de la victoire de M. Tebboune ».

Vendredi, juste après l’annonce des résultats de la présidentielle et la victoire de Tebboune, Emmanuel Macron a indiqué, à l’issue d’une réunion du conseil européen, avoir « pris note de l’annonce officielle que M. Tebboune a remporté l’élection présidentielle algérienne dès le premier tour ».

Le Drian a indiqué qu’Abdelmadjid Tebboune est l' »interlocuteur » de la France, expliquant qu' »à partir de ce moment-là, nous disons ‘Il y a un processus en cours' ».

« On constate aussi qu’il y a un mouvement social important. Il importe de faire en sorte que dans ce moment crucial le dialogue soit poursuivi », a-t-il dit.

Le MAE français a déclaré que « nous pensons que l’Algérie vit un moment crucial et qu’elle passe à une nouvelle phase de son histoire ».

« La France n’a qu’un souhait, et ce n’est pas du tout un souhait diplomatique, c’est que la poursuite de la transition démocratique puisse se faire, dans le respect de la souveraineté algérienne », a ajouté Le Drian.