Saïd Sadi : Voter, un « acte de reniement de la responsabilité citoyenne »

Saïd Sadi : Voter, un « acte de reniement de la responsabilité citoyenne »

Dans un poste publié ce lundi 9 décembre 2019 sur sa page Facebook, l’ancien président du RCD, Saïd Sadi, a appelé au rejet du scrutin du 12 décembre. « Glisser un bulletin dans une urne le 12 décembre alors que la peuple est dans la rue pour condamner cette imposture serait un acte de reniement de la responsabilité citoyenne », a-t-il affirmé.

L’ancien leader du RCD donne quelques raisons « simples et essentielles », qui devront guider nos réflexions d’ici 12 décembre, en expliquant que « depuis le 9 juillet, le pays est en situation de vide constitutionnel ».

Pour Saïd Sadi, « aucune autorité n’a la légalité requise pour engager l’Etat. Toutes les décisions prises à partir de cette date l’ont été en violation de la loi fondamentale. Celles et ceux qui les ont élaborées et/ou exécutées ont usurpé leurs fonctions ».

L’ancien président du RCD a rappelé que nous sommes interpellés par l’Histoire. Le 11 décembre 1960, les citoyens sont sortis pour défier l’armée coloniale et revendiquer l’indépendance qui nous a été confisquée sitôt acquise.

M. Sadi estime qu’en neutralisant la forfaiture du 12 décembre, nous serons dignes de l’héroïsme de nos aînés et garantirons, enfin, à nos enfants la liberté et la justice dont nous avons été privés.

Il a souligné que son appel s’adressait à tous les citoyens algériens qui veulent renouer avec l’ambition de l’Etat démocratique et social basé sur la primauté du politique sur le militaire.

Bessa, Résidence la Pinède