Présidentielle : Gaïd Salah convaincu d’«une participation massive»

Présidentielle : Gaïd Salah prévoit

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah s’est exprimé, ce dimanche 8 décembre, sur l’élection présidentielle du 12 décembre et le vote des algériens à l’étranger qui a débuté samedi.

Sur la participation au scrutin de jeudi prochain, Gaïd Salah a indiqué que « nous sommes pleinement convaincus que le peuple algérien, authentique et fier, dans toutes ses catégories, hommes, femmes, jeunes et étudiants, saura, comme à son accoutumée, démontrer qu’il est à la hauteur de porter le legs des Chouhada et s’engagera dans cette échéance nationale cruciale à travers une participation massive dans les prochaines présidentielles, en toute liberté et transparence, dans un climat empreint d’une profonde conscience de l’importance de l’événement et de son rôle dans la réalisation des espérances de millions de vaillants Chouhada et des attentes des générations de l’indépendance. », a-t-il déclaré lors de sa visite de travail au Commandement des Forces Terrestres à Alger (1ère Région Militaire, Blida).

Évoquant le vote de la communauté algérienne à l’étranger, le chef d’état-major a estimé les images marquantes et expressives de notre communauté à l’étranger, à qui nous adressons tous nos remerciements et exprimons toute notre reconnaissance pour le patriotisme dont elle a fait montre en s’acquittant hier de son devoir et droit électoraux, sont la meilleure preuve du lien affectif, profond et solide de nos ressortissants avec leur patrie en dépit de leur éloignement. Des images sincères qui constituent une réponse forte à tous les traîtres et les sceptiques quant à l’authenticité de ce peuple et son aptitude à surmonter les épreuves, quelques soient les circonstances ».

Gaïd Salah a rappelé que « tous les préparatifs et les mesures légales, organisationnelles et sécuritaires devant garantir la réussite des prochaines présidentielles et permettre au peuple de s’acquitter de son devoir et droit électoraux en toute liberté et intégrité, dans un climat de sécurité, de sérénité et de quiétude. »

Sur la lutte contre la corruption, le général de corps d’armée a indiqué que « nous nous sommes attelés à l’éradication des têtes de la bande, puis à la neutralisation de ses ramifications et relais à travers la lutte contre les foyers de corruption, ce qui nous a amené à accompagner la justice de manière totale, avec tout ce que le mot accompagnement implique, à savoir, lui ouvrir la voie afin de s’acquitter de son devoir national, en toute liberté, intégrité et engagement. Car le succès de la lutte contre la corruption fait partie intégrante de l’accompagnement sincère et global du peuple algérien et de toutes les institutions de l’Etat algérien. »

Commémoration du 11 décembre 1960″

« Lorsque nous interrogeons l’histoire de l’Algérie à travers toutes ses étapes, et lisons ses pages et examinons attentivement ses caractéristiques, nous présageons un avenir prometteur pour notre pays, l’avenir étant la récolte du présent et le prolongement naturel de l’histoire de la glorieuse révolution de libération. A ce titre, nous nous remémorons avec fierté la bravoure du peuple algérien, qui s’est élevé le 11 décembre 1960 contre la tyrannie du colonialisme, où les efforts et la lutte du peuple se sont joints aux efforts et au combat acharné de l’Armée de Libération Nationale contre le colonisateur français. Ces manifestations populaires ont constitué un tournant historique et décisif dans le cours de la Glorieuse Révolution de Libération, en ce qu’elles ont avorté tous les plans colonialistes qui voulaient faire de l’Algérie une partie intégrante de l’entité coloniale et empêcher la Révolution du 1er Novembre d’atteindre ses nobles objectifs », a-t-il dit.

Il a estimé que « cet important résultat historique » est « le fruit de l’adhésion du peuple algérien, durant l’épreuve du colonialisme, à l’Armée de Libération Nationale et de la sincérité de cette dernière envers son peuple, ainsi que de leur conviction commune- oui commune- que l’Algérie, pays des Chouhada, avait grandement besoin de sincérité, de solidarité et de resserrement des rangs. Ce fut ainsi une leçon pour le colonisateur et un fruit de la victoire sur les ennemis, qui demeure jusqu’à aujourd’hui en travers de la gorge de l’ennemi d’hier et ses relais, car ils n’ont jamais pu accepter le fait que notre pays atteigne l’indépendance, dans tout le sens du terme.

« Ce sont là les origines du combat réel, qui oppose aujourd’hui le vaillant peuple algérien, soutenu par l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, et les serviteurs du colonialisme, parmi la bande et ses relais, qui ont renié à tous les principes du nationalisme, se sont mis au service des ennemis, et ont œuvré à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et notre armée. Cependant, ils ont échoué et ont réalisé par eux-mêmes qu’ils ont mal agi envers leur peuple, lorsqu’ils ont vu cet élan populaire à travers tout le pays, lors duquel les Algériens se sont remémorés leur illustre passé historique ».

MDI School