HomeLa une20 ans de prison ferme requis contre Ouyahia et Sellal

20 ans de prison ferme requis contre Ouyahia et Sellal

Dans son réquisitoire, le procureur de la République près le tribunal de Sidi Mhamed a requis, ce dimanche, une peine de 20 ans de prison ferme contre les ex-premiers ministre Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal avec une amende d’un million de dinars.

Par ailleurs, les ex-ministres de l’industrie, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, le procureur a requis à leur encontre 15 ans de prison ferme avec une amende d’un million de dinars. Dix (10) ans de prison ferme ont été requis contre l’ancien ministre des travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane. La même peine a été également requise contre l’ancien PDG de la BNA, Achour Aboud.

S’agissant de l’ex-ministre de l’industrie, Abdessalem Bouchouareb, le procureur a requis une peine de 20 ans de prison ferme par contumace avec une amende d’un million de dinars. Un mandat d’arrêt international a été émis contre lui.

Les hommes d’affaires, Mohamed Mazouz, Mohamed Bairi, Hassane Larbaoui, et Ali Haddad, le procureur a requis une peine de 10 ans de prison avec une amende d’un million dinars. La même peine a été requise contre Malek Hadj Said.

Une peine de 8 ans de prison et trois millions de dinars d’amende a été requise par le procureur à l’encontre de Fares Sellal et des frères Semai Karim et Mustapha.

Quant à l’ancienne wali de Boumerdes, Zerhouni Yamina, le procureur a requis une peine de 10  ans de prison et une amende d’un millions de dinars à son encontre.

Le procureur a requis aussi la saisie des biens mal acquis de ces hommes d’affaires et responsables. Il a également demandé de priver les employés de l’administrations impliqués dans ces affaires de leurs droits civiques.

S’agissant des personnes morales, le procureur a requis cinq millions de dinars d’amende.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine