Présidentielle : Belaid et le retour de la main de l’étranger

Présidentielle : Belaid et le retour de la main de l'étranger

Le candidat à la Présidentielle Abdelaziz Belaid a pointé du doit des « parties manipulatrices » ainsi que des lobbies qui tenteraient d’orienter le scrutin prévu pour le 12 décembre.

Ainsi, le SG du Front El Moustakbal met en garde en garde l’électorat contre la « manipulation de l’élection et sa réorientation vers une direction contraire aux intérêts du peuple ». Une « manipulation » à laquelle le citoyen doit faire face en votant, préconise-t-il, et en « œuvrant à préserver sa voix », quoi que ça veuille dire.

Sans révéler l’identité des manipulateurs ni la nature de ladite manipulation, le candidat enchaîne en évoquant des « pratiques » dont l’Algérie est « excédée ». Des pratiques odieuse, de toute évidence, face auxquelles le peuple, qui aspire au changement, doit « assumer sa responsabilité », en se présentant aux urnes le 12 décembre donc.

Belaid poursuit en précisant cependant la provenance de la menace, parlant d’un « ennemi de l’étranger » dont l’Algérie subit l’acharnement. Sont également mis en cause « certains lobbies corrompus » activant, eux, de l’intérieur, et qu’il s’agit de démasquer. L’homme politique a déjà assez fait dans cette lutte en confirmant leur existence.

Bessa, Résidence la Pinède