Hirak : 3 manifestants placés sous mandat de dépôt à Alger

Hirak : 3 manifestants placés sous mandat dépôt à Alger, 4 autres relaxés à Tipaza

Le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a placé, dimanche, sous mandat de dépôt les manifestants arrêtés à Alger lors du 41 vendredi du Hirak, le 29 novembre, indique le comité national pour la libérations des détenus (CNLD).

Il s’agit de Said Madi, Kamel Ouarab et Mohamed Oussaadane, précise le CNLD.

Alerte :Le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger a placé sous mandat de dépôt les manifestants arrêtés lors de la marche du 29 novembre à Alger.Il s'agit de Said MADI, Kamel OUARAB et Mohamed OUSSAADANE.

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Dimanche 1 décembre 2019

Selon la même source, le tribunal de Koléa à Tipaza a décidé de relaxer quatre manifestants du Hirak arrêtés pour port du drapeau Amazigh lors de la marche du 41e vendredi à Alger.

Il s’agit de de Terki Billal, Terki Said, Allouache Bez et Ait Abbas Massinissa qui ont été maintenus en garde à vue jusqu’à la matinée de dimanche pour leur présentation devant le tribunal qui a décidé de les relâcher.

Dernière minute:Relaxe des quatre manifestants par le tribunal de Koléa (Tipaza) arrêtés vendredi 29 novembre lors de…

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Dimanche 1 décembre 2019

Par ailleurs, les arrestations de citoyens qui expriment leur rejet de la Présidentielle du 12 décembre continuent. Le CNLD a signalé l’arrestation de l’activiste Omar Eddine Bentahar à Tiaret en marge du meeting du candidat du RND Azzedine Mihoubi.

Alerte: TiaretL'activiste Omar Eddine Bentahar a été arrêté aujourd'hui à 14 heures, aux alentours de la maison de la culture Ali Maâchi, lors du meeting de Azzedine Mihoubi.

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Dimanche 1 décembre 2019

Deux autres activistes de Tiaret arrêtés samedi soir ont été libérés dimanche et ont été convoqués pour comparaître devant le tribunal de Tiaret le 15 décembre.

Il s’agit des deux activistes Boualem Rahrahi et Wael.

Dernière minute;L'activiste Boualem Rahrahi (et non pas Dahdouh) et l'activiste Wael, ont été maintenu en garde à vue…

Publiée par Comité National pour la Libération des Détenus – CNLD sur Dimanche 1 décembre 2019

Bessa, Résidence la Pinède