Censure : Sit-in des journalistes du groupe média Temps Nouveaux

Censure : Sit-in des journalistes du groupe média Temps Nouveaux

Plusieurs dizaines  de journalistes du groupe média Temps Nouveaux ont tenu un sit-in ce dimanche  matin devant la maison de la presse pour dénoncer la censure et réclamer la liberté de l’expression.

Les protestataires, soutenus par plusieurs journalistes d’autres organes de presse ont scandé des slogans pour la liberté d’expression et la liberté de la presse. « Libérez la presse », « À bas la répression, liberté d’expression » ont-ils scandé devant le portail de la maison de la presse Tahar Djaout à Alger.

En effet, plus de vingt de travailleurs du groupe Temps Nouveaux, spécialement ceux du quotidien le Temps d’Algérie, ont été suspendu par la direction générale du groupe, suite à un désaccord sur la ligne éditoriale du journal.

Selon, Aissa Moussi, journaliste au quotidien le Temps d’Algérie, le directeur du groupe « nous a interdit d’accéder au siège de notre journal ». « Nous dénonçons  ces faits, non à la censure, nous voulons  un traitement objectif de l’information dans cette crise politique que connait le pays, car nous sommes la vitrine de ce qui se passe et nous devons pas suivre une ligne éditoriale qui est dictée par des inconnus », a dénoncé encore le même journaliste.

Moussi a aussi critiqué aussi aussi, le comportement du syndicat du groupe qui a été «  crée sur un abus de confiance » et il a « défendu la direction contre les collègues ».

Pour rappel, dans une assemblée générale tenue par les employés, ils ont décidé de destituer le directeur du groupe et de retirer la confiance au syndicat affilié à l’UGTA. Mais ces derniers, ont qualifié ce qui se passe comme étant une tentative de la bande qui veut « récupérer » le groupe.