Sonelgaz à un sommet international : La transition énergétique en question

Sonatrach: Grave détérioration des performances productives

Le P-dg de Sonelgaz, Chaher Boulakhras, prendra part, les 25 et 26 novembre 2019 à Berlin, au 10ème Sommet de « Dii Desert Energy Leadership », a indiqué dimanche la Société nationale de l’électricité et du gaz dans un communiqué.

Portant sur le thème « la transition énergétique dans le monde arabe », cet événement est associé au 10ème Forum sur l’énergie arabo-germanique.

La participation de M. Boulakhras au Sommet de Berlin, marque « l’intérêt du groupe pour profiter de toutes les initiatives qui pourraient contribuer à augmenter substantiellement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique algérien ».

En effet, dans son plan de développement, Sonelgaz a mis en place un processus de passage aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique et considère que la transition énergétique est la meilleure voie pour assurer le développement futur de l’économie nationale.

Pour Sonelgaz, la transition énergétique est un enjeu majeur en raison des prévisions d’augmentation rapide de la consommation nationale et de la demande de climatisation et de chauffage, ainsi que des perspectives de développement industriel et des services.

Aussi, afin de renforcer les capacités de production d’origine renouvelables et mieux les intégrer dans le système électrique algérien, Sonelgaz veut développer des axes de coopération avec « Dii Desert Energy » dans le domaine des énergies renouvelables.

Selon Sonelgaz, cette coopération pourrait participer à initier et réaliser des études techniques et économiques pour mieux profiter des potentiels solaires et éoliens et généraliser les renouvelables, à promouvoir des projets communs de développement des énergies renouvelables au niveau national et international et à promouvoir en commun la recherche dans le domaine de la fabrication, de l’installation, de l’exploitation et du stockage des énergies renouvelables, a fait savoir le communiqué.

De plus, cette coopération aura comme objectif, détaille le Groupe national, d’examiner en commun les voies et moyens pour l’accès aux marchés extérieurs pour l’exportation de l’électricité d’origine renouvelable et de renforcer le partenariat en termes de formation dans les industries des énergies renouvelables.

Il s’agira également pour Sonelgaz d’assurer le transfert de savoir-faire et de technologies et s’inscrire dans la politique d’intégration nationale.

Sonelgaz a rappelé dans son communiqué qu’en 2009, un groupe de grandes entreprises allemandes, unies dans « Dii Desert Energy », alors connue sous le nom de « Desertec Industry Initiative », a lancé une idée sur la mise en œuvre de projets solaires et éoliens dans les déserts d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA).

À noter que cet événement est une opportunité d’échanger des idées avec des décideurs, tant publics que privés, et de discuter des dernières tendances, projets et possibilités de coopération avec plus de 300 experts des secteurs des énergies renouvelables, des industries énergétiques, de la politique et de la science, a précisé la même source.

MDI School