Rym Kadri, syndicaliste, arrêtée à Ouargla

Rym Kadri, syndicaliste, arrêtée à Ouargla

Rym Kadri présidente de la Fédération des travailleurs de l’éducation affilié à la COSYFOP a été arrêtée hier pour la deuxième fois consécutive par la police d’Ouargla, Rym actuellement est  soumise à des actes de torture psychologique et à un harcèlement grave.

Cette mesure très dangereuse a pour but de mettre la famille de Rym dans un état de panique et aussi pour contrecarrer tous genres de syndicalisme libre et démocratique en Algérie.

Ce grave dérapage à la veille de la Journée internationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2019. Nous condamnons donc l’arbitraire judiciaire contre Rym Kadri ordonné par le procureur du tribunal de Ouargla et nous demandons sa libération immédiate.

Nous appelons tous les travailleurs de l’éducation en Algérie à faire preuve de solidarité avec les dirigeants de la Confédération victimes d’arrestation arbitraire ou de mandats d’arrêt, et de s’unir pour contrecarrer les violations par l’autorité de facto sur la Constitution et les conventions internationales ratifiées.