Homela deux7e jour de campagne électorale : Les nouvelles promesses des candidats

7e jour de campagne électorale : Les nouvelles promesses des candidats

Les 5 candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain ont donné ce samedi des meetings dans différentes wilayas pour le compte de la campagne électorale entamée depuis dimanche dernier.

Face à la multiplication des rassemblements des hostiles aux élections surtout dans les conditions actuelles, les salles où sont donnés les meetings sont quadrillées par les forces anti-émeutes. Ainsi, les cinq candidats font campagne sous haute sécurité en terrain hostile.

Pour cette nouvelle journée de campagne électorale, les candidats ont annoncé de nouvelles promesses notamment socio-économiques devant les quelques dizaines citoyens qui ont assisté à leurs meetings dans des salles hautement sécurisées par la police.

Abdelaziz Belaid à Chlef : Asseoir une solide base économique

Depuis, la wilaya de Chlef où il était en meeting, le candidat du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaid, s’est engagé à asseoir une solide base économique à travers l’encouragement des initiatives, de l’investissement et la création de « véritables et non factices » entreprises économiques.

Lors d’un meeting populaire au Centre culturel islamique, Belaid a évoqué les mesures d’urgence pour la concrétisation de ces objectifs. Il a cité la réforme « profonde » du secteur bancaire et l’ouverture de l’investissement aux privés dans certains secteurs monopoles à ce jour mais qui son devenus « un fardeau » pour l’économie nationale, dont le secteur du transport aérien. Belaid a déclaré, à ce propos, « notre pays dispose des moyens permettant de réaliser un véritable décollage économique ».

Il a expliqué que l’absence de régulation, la gestion aléatoire et le détournement des deniers publics ont nui à l’image de l’Algérie, promettant, si le peuple venait à le cautionner, d’œuvrer à « revoir les grilles de salaires de sorte à préserver la dignité du citoyen algériens. « Le pillage des fonds et la fragilisation de l’Algérie, qui n’étaient nullement spontanés, constituent une trahison à la nation et un crime contre les Algériens », a-t-il soutenu.

Ali Benflis à Médéa : « l’ouverture du dossier de la pension de retraite et la réhabilitation des patriotes »

Le candidat du parti Talaï El Hourriyet, Ali Benflis a promis, samedi depuis Médéa, s’il est élu par le peuple à la tête du pays, « l’ouverture du dossier de la pension de retraite et la réhabilitation des patriotes ».

Animant un meeting au complexe sportif « Imam Ilyas », Benflis a indiqué que « les retraités qui ont servi l’Algérie sont lésés actuellement, car ils ne perçoivent qu’une faible pension qui ne leur garantit pas une vie digne ».

Il a promis « d’ouvrir le dossier de la retraite et de dialoguer avec les syndicats à l’effet de débattre de la manière de calculer les pensions de retraite tout en prenant en considération la situation financière difficile du pays ». « Les revendications des retraités sont légitimes et ne sont pas exagérées », a-t-il estimé.

Evoquant le dossier des patriotes, de la garde communale et des retraités de l’Armée nationale populaire (ANP) qui se sont portés volontaires pour protéger le pays aux côté des corps de sécurité dans des conditions très difficiles », Benflis a promis « la réhabilitation de ces derniers ».

Réitérant son engagement à ouvrir ce dossier à travers le dialogue avec cette catégorie en vue « d’éteindre ce feu », Benflis a estimé que le règlement de ce dossier revient aux « politiciens ».

Tebboune à Batna : éradiquer « définitivement » les crises du logement et du chômage

De son côté, le candidat Abdelmadjid Tebboune en meeting ce samedi à Batna, s’est engagé à éradiquer « définitivement » les crises du logement et du chômage et à œuvrer à la transmission du flambeau aux jeunes.

Tebboune a déclaré « je m’engage, si le peuple me cautionne, à éradiquer définitivement les crises du logement et du chômage » soulignant, dans le même cadre, « son engagement à la mise en œuvre rapide de la décision d’intégration de 400.000 fonctionnaires » ce qui contribuera à l’éradication du problème de chômage.

Bengrina à Laghouat : « Mettre fin à la dépendance alimentaire à l’étranger »

Le candidat du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina a indiqué lors de son meeting animé  Laghouat, que son programme de développement « concerne toutes les wilayas du pays sans distinction aucune », et qu’il œuvrera à « mettre fin à la dépendance alimentaire à l’étranger à travers l’encouragement de la production nationale et la réunion des conditions appropriées pour atteindre cet objectif ».

Affirmant « avoir la solution à la crise du logement », Bengrina a estimé « inconcevable que certains quartiers de la wilaya de Laghouat, qui a pourtant des atouts naturels importants, manquent d’eau potable, de même qu’il n’est pas normal que les jeunes de la wilaya soient au chômage alors qu’elle abrite un grand pôle industriel comme Hassi R’mel ».

À Illizi, Azzedine Mihoubi explique son programme « Rêve du Sahara »

Le candidat du parti RND, Azzedine Mihoubi a expliqué, vendredi à Illizi (6e jour de campagne électorale, les grands axes de son projet intitulé « Rêve du Sahara », qui vise à booster le développement dans le Sud et ériger cette région en « soupape de sécurité pour l’économie nationale ».

Son projet prévoit la création d’une agence nationale d’investissement dans les régions du Sud, chargée d’examiner les projets d’investissement selon une vision locale décentralisée cristallisée par des compétences nationales parmi les enfants de la région.

Le candidat s’est engagé, en cas de victoire, à créer des zones franches pour développer le commerce intra-régional, tout en mettant à jour les textes de loi régissant le commerce de troc.

Au volet agricole, le projet « Rêve du Sahara » introduit la plantation de cinq (5) millions de palmiers, tout au long du mandat présidentiel, à raison d’un (1) million de palmiers par an, et la conclusion d’accords de pâturage partagé avec les pays voisins.

Le projet s’articule également sur l’appui de l’emploi à travers des crédits sans intérêt à accorder en priorité aux secteurs stratégiques tels que l’agriculture, avec la garantie de l’accompagnement permanent des jeunes entrepreneurs.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine