Gaïd Salah : « Toutes les tentatives désespérées ciblant la sécurité et la stabilité de notre pays ont échoué »

Gaïd Salah

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a indiqué, ce vendredi dans un nouveau discours coïncidant avec le 40e vendredi des marches contre le système, que « toutes les tentatives désespérées ciblant la sécurité et la stabilité de notre pays ont échoué » et qu' »il n’y a aucune crainte » pour la Patrie. 

« Toutes les tentatives désespérées ciblant la sécurité et la stabilité de notre pays ont échoué et vont encore échouer dans l’avenir grâce à l’aide d’Allah le Tout-Puissant et grâce aux efforts laborieux et fructueux que l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, ne cesse de consentir, en s’inspirant de son dévouement aux valeurs de Novembre et son message éternel afin que l’Algérie demeure unie et indivisible, conformément au serment prêté au service de la patrie », a déclaré le chef d’État-major lors du 4e jour de sa visite en 4e Région Militaire (Ouargla).

« Notre satisfaction à chaque visite rendue aux personnels et à chaque inspection des unités, des Régions et des Forces, est d’autant plus grandissante que nos exigences », a-t-il ajouté.

Selon Gaïd Salah « les défis se multiplient et s’accélèrent et l’Algérie mérite que tous ses enfants, là où ils se trouvent, soient son rempart impénétrable, et c’est là où réside notre sérénité, car nous ressentons réellement que l’Armée Nationale Populaire est la véritable héritière de l’Armée de Libération Nationale. »

« Il n’y a aucune crainte pour une Patrie dont les personnels de son Armée sont imprégnés des valeurs de leur histoire nationale et considèrent la valorisation de ses leçons et ses enseignements comme la lumière qui éclaire leur chemin, vers l’acquisition de plus de puissance, à même de garantir le prestige de l’Algérie et de préserver sa souveraineté nationale et son unité territoriale et populaire », a-t-il assuré.

« A cette fin, nous œuvrons toujours à maintenir la disponibilité opérationnelle à son plus haut niveau et à mener une parfaite préparation et instruction de nos Forces Armées, afin qu’elles puissent détenir, en permanence, les moyens d’accomplir leurs missions et s’adapter constamment aux évolutions de la situation géopolitique et à la complexité des enjeux dans notre sous-région, ce qui requiert impérativement de vous, en tant que cadres, de veiller à l’exécution rigoureuse des programmes de préparation au combat pour les différentes composantes du corps de bataille, à travers l’intensification des exercices pratiques, tactiques et opérationnels de tirs avec munitions réelles au profit des différentes Armes et Forces dans les divers niveaux et échelons, et à travers l’instruction et la préparation des états-majors et des personnels aux niveaux tactiques et opérationnels et ce, en sus de la nécessité d’un emploi optimal des systèmes d’armes mis à disposition », a conclu le vice-ministre de la défense nationale.

Bessa, Résidence la Pinède