Gaïd Salah : La présidentielle sera « une fête nationale par excellence »

Gaïd Salah : La présidentielle sera

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a appelé ce mardi tous les Algériens à se tenir la main dans la main et mettre l’Algérie et son intérêt suprême au-dessus de toute considération et de participer à l’élection présidentielle du 12 décembre qui sera « une véritable fête nationale par excellence ».

Selon Gaïd Salah, le peuple algérien doit veiller dans son choix à élire le prochain Président de l’Algérie parmi les cinq candidats, à prendre en compte celui qui possède la capacité de gouverner le peuple algérien et l’Etat algérien et le hisser à la place prestigieuse qui lui revient parmi les nations.

« En effet, l’intérêt de la patrie signifie certainement que le peuple algérien veille, avec intégrité et liberté, en s’acquittant de son devoir électoral, à faire preuve de raison, à recourir à la conscience et privilégier l’intérêt suprême de l’Algérie et de l’avenir de ses enfants. Par conséquent, il veillera lors de son choix parmi les cinq candidats, pour élire le prochain président de l’Algérie, à prendre en considération celui qui possède la capacité de gouverner le peuple algérien et l’État algérien et le hisser à la place prestigieuse qui lui revient parmi les nations. Ceci outre le fait qu’il ait la capacité suffisante et nécessaire de satisfaire les revendications pressantes et légitimes du peuple algérien, dans l’unité et la cohésion entre tous les enfants de l’Algérie à travers tout le pays. Effectivement, l’Algérie a besoin de celui qui puisse ouvrir à son peuple les portes de l’espoir pour un meilleur lendemain et un avenir prometteur, et quiconque mû par la bonne volonté et la bonne intention, Allah l’assistera et guidera ses pas », a déclaré le chef d’État-major dans un discours tenu lors de sa visite en 4e Région Militaire à Ouargla.

« Partant de cela, je fais appel de cette tribune à toutes les franges du peuple algérien à travers tout le pays, à se tenir la main dans la main et mettre l’Algérie et son intérêt suprême au-dessus de toute considération et de participer à ce rendez-vous qui sera avec l’aide d’Allah une véritable fête nationale par excellence et une porte ouverte sur le bonheur et la prospérité pour l’Algérie et son peuple, ouvrant grand la voie face au parachèvement de l’édification de l’Etat national algérien moderne », a-t-il indiqué.

L’armée s’engage à amener le pays à bon port

Le vice-ministre de la défense nationale a souligné les efforts de l’armée « qui a pu durant cette étape particulière que traverse notre pays, accompagner le peuple algérien dans ses marches pacifiques, ce qui a permis de protéger les institutions de l’Etat et sauvegarder leur dignité et leur continuité, fortes de leur peuple et protégées par leur Armée, outre la réalisation de la plupart des revendications populaires. »

Selon lui, » l’Armée Nationale Populaire, étant le pilier de l’Etat », a pris « conscience tôt de la gravité de l’abject complot qui se tramait en silence contre l’Algérie et son peuple, un complot qui visait à ébranler les fondements de l’Etat national. »

« Ainsi, elle a assumé sa responsabilité historique et a réussi avec sagesse et perspicacité à sauver le pays du danger qui le guettait et vaincre les ennemis de la patrie », a indiqué Gaïd Salah, ajoutant qu' »elle (l’armée) sera aux aguets contre quiconque tente de porter atteinte aux fondements de la nation et à l’intégrité territoriale et l’unité populaire. » 

« Tout ceci sera possible grâce à la fédération des efforts entre le peuple et son Armée, car le peuple est l’Armée et l’Armée est le peuple. Nous avons pu ensemble, malgré les difficultés rencontrées, faire tomber les têtes de la bande et les corrompus, notamment après que la justice a récupéré ses prérogatives et sa liberté », a-t-il estimé.

« Nous nous engageons aujourd’hui comme nous l’avons fait hier, devant Allah et la patrie, à ce que cet effort et ce parcours se poursuivent jusqu’à ce que nous amenions le pays à bon port et que nous tous ensemble, peuple et Armée, sommes capables de tracer la voie prometteuse de l’Algérie, qui répond aux espérances et aspirations de ses enfants et la hisse à la place qu’elle mérite parmi les nations. L’histoire est impitoyable et quiconque trahit le pays et l’Algérie précisément, il trahit Allah. Et qui trahit Allah, il se fait tort à lui-même », a-t-il conclu.

MDI School