Compte-rendu du troisième jour de campagne présidentielle

Compte-rendu du troisième jour de campagne présidentielle

Les candidats à la présidentielle du 12 décembre prochain ont poursuivi aujourd’hui leur campagne électorale dans différents régions du pays, et cela, malgré les protestations qui ont caractérisées ses sorties sur le terrain de la part des citoyens.

Ainsi, dans un meeting qu’il a animé aujourd’hui à la wilaya d’El Oued, le président du parti Talai EL Houriat,  Ali Benflis, a fait une analyse de la situation politique et économique du pays, en indiquant qu’il possède des solutions pour sortir de pays indemne.

Ali Benflis a exhorté la population d’aller voter le 12 décembre prochain, car selon ses dires, l’élection présidentielle, « C’est la solution ». Benflis, est encore revenu en quelques détails sur le contenu de son programme, qui se base sur un projet d’urgence nationale qui touche tous les secteurs stratégiques.

Entre autre, Benflis a promis de reformer le code électoral, construire un parlement fort, libérer la justice et la presse. Par ailleurs, Benflis, qui a animé un meeting devant une salle presque vide, a été chahuté par certains citoyens présents dans la sale, mais a fini par demander d’accepter l’avis de tout le monde.

Tebboune : Poursuivre la lutte contre la corruption 

Quant à Abdelmadjid Tebboune, il a animé un discours dans la wilaya de Béchar, a parlé sur le phénomène de la corruption. Tebboune a promis de poursuivre la lutte contre ce fléau qui a lui avait coûté son poste de premier ministre en 2017.

Dans son discours, le candidat indépendant a également fait la promesse de réformer la constitution et d’y introduire les revendications du mouvement populaire pour ne pas refaire les erreurs du passé. À noter qu’aujourd’hui, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé pour la première fois à travers sa pages Facebook sur la démission de son directeur de campagne, la qualifiant d’un « non-événement ».

Mihoubi : Il faut oublier l’ère du pétrole

Pour le candidat du RND, Azzedinne Mihoubi, qui a animé un meeting dans la ville de Médéa, s’est focalisé sur le secteur agricole. Pour cela il a promis de mettre en place des crédits à taux bonifié (zero) pour les agriculteurs. par ailleurs, il a souligné qu’il est temps d’oublié le pétrole et d’aller vers une économie diversifiée.

Belaid promet une prime pour les chômeurs

Le président du parti Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid, a été dans la wilaya de Relizane. Dans un meeting qu’il a animé, il a souligné qu’il est nécessaire de donner la place à la femme dans la société et l’économie.

Auparavant, il a indiqué que ce sont les élections qui redémarreront le fonctionnement des institutions de l’État. « Nous ne pouvons pas résoudre la crise si on ne résout pas le problème politique », a-t-il expliqué. Belaid a mis en avant la mauvaise gestion qui a touché tous les niveaux, et c’est ce qui a induit à la situation actuelle, explique Belaid.

Les zones industrielles auront une agence indépendante pour leur gestion. Le P/APC aura beaucoup plus de prérogatives pour la gestion, c’est lui le président de sa commune. Il faut que ce soit le peuple qui construit son avenir. Belaid a aussi promis de verser une prime de chômage pour tous les chômeurs.

MDI School