HomeActualitéNationalHirak/Détenus : HRW dénonce une « répression généralisée »

Hirak/Détenus : HRW dénonce une « répression généralisée »

L’ONG de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch a appelé ce jeudi 14 novembre 2019 à « libérer sans condition » les manifestants pacifiques du Hirak arrêtés et à « respecter les droits de liberté d’expression et de réunion de tous les Algériens ».

« Les autorités algériennes ont arrêté des dizaines d’activistes du mouvement pour la démocratie depuis septembre 2019. De nombreuses personnes sont toujours détenues pour des accusations vagues telles que « atteinte à l’unité nationale » et « atteinte au moral de l’armée », a indiqué l’ONG dans un communiqué publié ce jeudi 14 novembre 2019 sur son site internet.

« Cette vague d’arrestations semble faire partie des efforts visant à affaiblir l’opposition aux dirigeants par intérim de l’Algérie et à leur détermination à organiser des élections présidentielles le 12 décembre », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de Human Rights Watch pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« Les autorités prétendent que les élections prévues ouvrent une nouvelle ère de démocratie en Algérie, mais cette répression généralisée à l’encontre des critiques n’a rien de démocratique », dénonce la même responsable.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine