Eau minérale : Les produits de 4 marques interdits de commercialisation

Nestlé apporte la preuve de la conformité de son eau

Des quotas d’eau minérale produits par quatre marques, auraient été interdites de commercialisation pour non-conformité, d’après les analyses faites par le ministère du commerce, rapporte, ce mercredi sur sa page Facebook, l’Association pour la protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE).

Selon l’APOCE, l’interdiction de commercialisation concernerait des quotas d’eau minérale produits par ses marques en juillet et Août, par les marques Nestlé pure life (Blida), Mouzaïa (Blida), Lala Khedidja (Tizi-Ouzou) et Sidi Rached (Tizi-Ouzou), dont la date de péremption est prévue dans une année à compté du mois de la production.

Cependant, l’APOCE qui se réfèrent au ministère du commerce, ne donne pas les résultats de ces analyses et les raisons de la non-conformité des quotas d’eau minérale produites par ces quatre marques.

Sur le site du ministère du commerce, aucune information n’a été publiée à ce sujet. D’autant plus que, l’APOCE parle au mois de novembre, de l’interdiction de quotas produits durant les mois de juillet et août, donc, mis sur le marché depuis 4 mois.

Cevital dément et rassure ses client

Dans un communiqué posté sur sa page Facebook, le groupe Cevital a tenu à rassurer ses clients du fait que son eau minérale commercialisée sous le nom de Lala Khedidja ne fait l’objet d’aucune interdiction.

L’Apab dément et rassure les consommateurs

L’association des producteurs algériens de boissons (APAB), a démenti, ce jeudi, l’information publiée par l’association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), selon laquelle des quotas d’eau minérale produits par quatre marques en juillet et août derniers ont été interdits de commercialisation après des analyses effectuées par le ministère du commerce prouvant leur non conformité.

Dans un souci d’informer le public et en premier lieu nos consommateurs et les Associations de protection des…

Publiée par APAB sur Jeudi 7 novembre 2019

MDI School