Homela deuxHarcelé par deux ressortissants algériens à Marseille : Said Sadi dépose plainte

Harcelé par deux ressortissants algériens à Marseille : Said Sadi dépose plainte

L’ex-président du RCD, Said Sadi a déposé, samedi, une plainte contre deux ressortissants algériens qui l’ont harcelé en plein voie publique à Marseille en France, a-t-il annoncé sur sa page Facebook.

« Grossière provocation assortie de menaces verbales hier après-midi à Marseille par deux nervis tenant un discours islamiste. L’un d’eux, Laibi Salim serait un neveu de Kasdi Merbah, ancien responsable de la police politique. Une plainte a été déposée le jour même », a-t-il écrit.

Une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, montre Said Sadi filmé par un ressortissant algérien. Il a proféré plusieurs accusations contre lui, notamment, d’être proche de l’ancien patron des services de renseignements algériens (DRS), le général à la retraite Mohamed Mediène dit « Toufik », et qui a été condamné récemment à 15 ans de prison ferme par le tribunal militaire de Blida.

https://www.facebook.com/EchorouknewsTV/videos/1861477297316249/?v=1861477297316249

Ils l’a accusé également d’être proche de l’autre général à la retraite Khaled Nezzar qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Justice algérienne.

Le ressortissant algérien a suivi Said Sadi sur plusieurs centaines de mètres en le filmant. « Il va bien votre ami Khaled Nezzar ? Alors l’éradicateur, vous croyez que vous allez manger dans le plat du Hirak ? Vous qui avez mangé dans les plats de Khaled Nezzar et de Toufik, et maintenant vous faites le démocrate hypocrite », dit l’un des ressortissants à Said Sadi, qui lui a demandé de répondre à ses questions puisqu’il est « un démocrate ».

« Comment vous avez acheté votre villa à Marseille, vous qui n’avez jamais travaillé en tant que médecin? La villa à El Biar (Alger), qui vous l’a donnée ? », l’a accusé le ressortissant algérien.

À un moment donné, Said Said s’est retourné vers le ressortissant qui le filmait en le bousculant et en le sommant d’arrêter son cinéma. Le ressortissant s’est adressé ensuite à lui en kabyle pour lui dire qu’il était lui aussi kabyle.

Avant de lui ajouter que l »heure du jugement était arrivée et qu’il allaient tous passer à la barre des accusés et qu’avec la chute du DRS tous les dossiers vont sortir.

La même vidéo montre Said Sadi approché par un autre ressortissant algérien à Marseille.

Articles associés
Société Générale

Fil d'actualité

Articles de la semaine