Le Drian : La France « aux côtés de l’Algérie et des Algériens »

Jean-Yves Le Drian : « En Algérie la situation est complètement nouvelle »
Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a adressé, ce vendredi 1er novembre, un message de félicitation à l’occasion de la célébration par l’Algérie du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution. Le MAE français a évoqué dans son message la situation politique en Algérie, en indiquant que la France continuera de « se tenir aux côtés de l’Algérie et des Algériens ».

« A l’occasion de la fête nationale algérienne, j’adresse mes sincères félicitations et mes vœux les plus chaleureux à l’Algérie, aux autorités algériennes et au peuple algérien », écrit Le Drian dans son message publié sur les site du ministère français des affaires étrangères.

« Le seul souhait de la France aujourd’hui, c’est que les Algériens trouvent ensemble les chemins d’une transition démocratique. C’est en effet aux Algériens et à eux seuls qu’il revient de décider de leur avenir. C’est ce que nous espérons pour l’Algérie, compte tenu des liens profonds qui nous rattachent à ce pays », poursuit-il.

« Nous saluons l’esprit de responsabilité, de civisme et de dignité qui prévaut au sein du peuple algérien depuis le début des manifestations et qui suscite l’admiration. Nous sommes confiants que cet esprit continuera de s’exprimer pacifiquement, sans entrave, par la voie du dialogue démocratique et dans le respect des libertés d’expression, de la presse et de manifestation », ajoute le MAE français.

« En total respect des souverainetés nationales »

« Dans ces moments historiques, nous continuerons de nous tenir aux côtés de l’Algérie et des Algériens. Nous souhaitons que nos deux pays et nos deux peuples, en total respect des souverainetés nationales, poursuivent leur coopération dans l’esprit de respect mutuel qui la caractérise et qu’elle permette de surmonter ensemble les défis à venir », conclut-il sans évoquer l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.

A noter que, la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne le 1er novembre 1954 contre le colonialisme français, coïncide avec le 37e vendredi de la mobilisation populaire contre le système, dont le ton a été donné hier soir par les milliers de manifestants qui ont défilé dans le centre d’Alger.

 
 

Colloque MDI