AccueilActualitéNationalLe Kremlin qualifie de « normal » l’entretien entre Bensalah et Poutine

Le Kremlin qualifie de « normal » l’entretien entre Bensalah et Poutine

- Advertisement -

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié de « normal » l’entretien entre le chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah et le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, en marge du sommet Russie-Afrique, qui s’est tenu la semaine dernière à Sotchi, a rapporté ce mardi 29 octobre 2019 l’agence russe Sputnik.

Lors de cette rencontre diffusée par la chaîne de télévision russe RT, le chef de l’État Abdelkader Bensalah a déclaré que la situation en Algérie était sous contrôle.

The graduate Fair

« Si j’ai demandé à vous rencontrer, c’est pour vous pour rassurer sur la situation en Algérie qui est maîtrisée et que nous sommes capables de dépasser cette conjoncture », a déclaré Bensalah à Poutine, ce qui a provoqué un sourire en coin de Vladimir Poutine.

Le chef de l’État par intérim avait précisé au président russe que les médias « dramatisent » ce qui se passe en Algérie en rapportant des informations qui « manquent de précision ».

Bensalah avait poursuivi en expliquant le plan du pouvoir pour sortir de la crise politique, à savoir, le dialogue mené avec tous les acteurs, la mise en place de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), et enfin l’élection présidentielle programmée le 12 décembre prochain.

S’agissant des manifestations populaires de mardi et de vendredi, Abdelkader Bensalah avait minimisé leur ampleur. « Il y a quelques éléments qui sortent dans la rue pour brandir des slogans », a-t-il affirmé.

La déclaration de Bensalah avait suscité l’ire des Algériens, notamment sur les réseaux sociaux, et qui ont exprimé leur sentiment d’humiliation de voir le chef d’État faire un compte-rendu sur la situation interne du pays à un président étranger.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine