HomeActualitéNationalBelmehdi préside une réunion consacrée aux cultes autres que musulmans

Belmehdi préside une réunion consacrée aux cultes autres que musulmans

Le ministre des Affaires religieuses, Youcef Belmehdi, a présidé lundi au siège de son département une réunion de la Commission nationale de l’exercice des cultes autres que musulman, a indiqué un communiqué du ministère.

Cette réunion, troisième du genre en 2019, a porté sur l’examen des préoccupations des associations religieuses des non musulmans », précise la même source, sans plus de détails.

La réunion intervient quelques jours après la fermeture  par les autorités de trois églises protestantes à Tizi-Ouzou, dont deux au chef-lieu de la wilaya et une autre dans la commune de Makouda.

Ces mises sous scellé de plusieurs lieux de cultes protestants, a suscité la colère des chrétiens en Algérie. Ces derniers ont observés plusieurs rassemblements notamment, à Béjaïa et Tizi-Ouzou pour protester conte la fermeture de leur églises. Le dernier en date tenu devant le siège de la wilaya de Tizi-Ouzou a été réprimé par la police.

Les chrétiens exigent l’application de l’article de 42 de la Constitution qui stipule que « la liberté de culte est garantie ».

Quid des églises fermées ?

Lors de sa visite dans la wilaya de Khenchela, le ministre de l’intérieur Salaheddine Dahmoune a nié la fermeture de ces lieux de culte, indiquant que les autorités n’ont pas fermé d’églises mais des « hangars » improvisés en lieux de culte.

« Les services du ministère de l’Intérieur ont procédé à « la fermeture récemment d’hangars convertis en églises activant illégalement dans quelques wilayas du pays », a-t-il en effet déclaré à la presse, précisant que, « douze (12) sur 49 hangars transformés en églises et activant de manière illégale ont été fermés ».

Salaheddine Dahmoune a ajouté que « les mesures coercitive nécessaires seront prises à l’encontre des gestionnaires et ceux qui fréquentant ces églises illégales ».

Selon les données des premiers responsables de ces églises protestantes, depuis novembre 2018 jusqu’au mois d’octobre de la année en cours, 12 lieux de culte ont été fermés par les autorités, pour absence d’autorisation d’exercice.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine