HomeLa uneInégalités : L'ONU exhorte les dirigeants d'écouter la colère populaire

Inégalités : L’ONU exhorte les dirigeants d’écouter la colère populaire

L’organisation des Nations Unies (ONU), par la voie de son secrétaire général Antonio Guterres, a exprimé vendredi son inquiétude concernant les situations de troubles dans de nombreux pays dont l’Algérie, notant que, même si chaque situation est unique, les manifestations ont pour point commun la colère des populations au sujet des inégalités et leur méfiance à l’égard des dirigeants politiques.

À noter que, de nombreux pays connaissent des manifestations et des troubles sociaux depuis plusieurs mois. Les protestations populaires ont lieu en Algérie, Liban, Chili, Irak, Syrie, Bolivie, Guinée, …

Selon le compte-rendu d’un point de presse à New York (États-Unis) publié sur le site de l’ONU, M. Guterres a appelé les dirigeants du monde entier « à écouter les vrais problèmes des vrais gens ».

S’adressant aux dirigeants de tous ces pays, le SG de l’ONU a prodigué le conseil suivant : « Avec la solidarité et des politiques intelligentes, les dirigeants peuvent montrer qu’ils comprennent et indiquer la voie à un monde plus juste ».

Corruption, discriminations, inégalités, méfiance, …

M. Guterres a déclaré : « L’inquiétude dans la vie des gens mène à tout sauf au calme dans les rues et les places des villes. Chaque situation est unique. Certaines manifestations sont déclenchées par des problèmes économiques, notamment la hausse des prix, des inégalités persistantes ou des systèmes financiers qui profitent aux élites. D’autres découlent de revendications politiques. Et dans certains cas, les gens réagissent à la corruption et à différentes formes de discrimination ».

« Les manifestations ont pour point commun la colère des populations au sujet des inégalités et leur méfiance à l’égard des dirigeants politiques », a-t-il relevé.

Selon Guterres, « il est clair qu’il existe un déficit croissant de confiance entre les citoyens et les institutions politiques et que le contrat social est de plus en plus menacé ».

« Le monde est également aux prises avec les effets de la mondialisation et des nouvelles technologies, qui ont accru les inégalités au sein des sociétés », a-t-il expliqué.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine