Marche des avocats : Le barreau de Tizi Ouzou dénonce une tentative de division

Marche des avocats : Le barreau de Tizi Ouzou dénonce une tentative de division

L’ordre des avocats de Tizi-Ouzou, a dénoncé, ce mercredi, « une tentative » de diviser les rangs des avocats à la veille de leur marche nationale prévue demain jeudi à Alger et laquelle a appelé l’union nationale des ordres des avocats (UNOA). La marche devra débuter par un rassemblement devant le tribunal de Sidi Mhamed à partir de 10h00 avant de sillonner les rues du centre de la capitale.

Dans un communiqué rendu public et signé par Me Salah Brahimi, le barreau de Tizi-Ouzou s’est en effet dit « déçu par certains de ceux qui ont fait volte-face dans leur soutien à la Révolution du sourire, pour des raisons qui suscitent beaucoup d’interrogations (…) ».

« Si certains de nos amis sont devenus récalcitrants ou plus que cela, des opposants aux recommandations de l’AG de l’union du 06 juillet 2019, le barreau de Tizi-Ouzou, fidèle à ses engagements », affirme l’Ordre des avocats de Tizi-Ouzou.

Se disant qu’il « ne peut rester indifférent », il dénonce à travers son Bâtonnier « toute tentative » qui vise à faire diviser ses rangs. Par la même occasion, il assure « le peuple de son soutien indéfectible dans sa démarche pour un changement radical ».

Dans le même communiqué, est relevé qu’il y a des avocats qui veulent détourner la marche nationale des avocats de son lieu initial décidé lors du conseil de l’UNOA tenu le 12 octobre à la Cour Suprême. « Ceux qui ont essayé de diviser nos rangs et casser la dynamique de notre force en essayant de détourner l’itinéraire de la marche vers El Biar (Cour Suprême), doivent savoir que les avocats ne peuvent cautionner une telle tentative de faire faire échouer l’événement », lit-on dans le communiqué.

Soutien au détenus d’opinion

L’Ordre des avocats de Tizi-Ouzou affirme que la marche des avocats aura lieu dans le lieu décidé initialement tout en justifiant les raisons de ce choix. « Le rassemblement et la marche se tiendront devant le tribunal de Sidi Mhamed pour des raisons objectives : Les détenus d’opinion que nous défendons et qui croupissent depuis 04 mois dans la prison d’El-Harrach ont tous leurs dossiers dans ce tribunal devant lequel les familles des détenus organisent chaque jeudi un sit-in », précise la même source.

L’Ordre des avocats de Tizi-Ouzou, conclut en donnant rendez-vous demain matin à 10h devant le tribunal de Sidi Mhamed pour « réaffirmer » le soutien des avocats au HIRAK, exiger « la libération des détenus d’opinion pris en otage » et exiger « le respect de la volonté du peuple pour un changement radical et asseoir définitivement un État de droit qui respectera les principes des droits humains, des libertés individuelles et fondamentales : à savoir la liberté de circulation, la liberté d’expression et d’opinion. »

Rappelons que, dimanche dernier, l’Organisation des avocats de la région de Batna a exprimé son refus de participer à la marche nationale des robes noires, se disant ne pas être d’accord avec certaines décisions prises lors du conseil de l’UNOA, estimant qu’elle reflètent -intentionnellement ou pas- des orientations politiques qui ne constituent pas un consensus.

Cette organisation des avocats de Batna a appelé à « un engagement en faveur de l’indépendance de la défense et sa protection », « garder la profession loin des orientations tiraillements politiques » et « l’attachement à l’indépendance du pouvoir judiciaire et la liberté de la défense dans le respect des lois de la République ».

MDI School